Speed dating un peu particulier à Charleroi

Paul Magnette était présent vendredi au BPS22 pour un speed dating.
4 images
Paul Magnette était présent vendredi au BPS22 pour un speed dating. - © Paul Magnette était présent vendredi au BPS22 pour un speed dating.

Paul Magnette, Emilie Hoyos ou encore Dirk Van der Maelen (SPA) étaient présents vendredi soir au BPS22. Ils répondaient à l’invitation du PTB local et se sont retrouvés face à des citoyens désireux de converser avec eux. Le principe : un tête-à-tête de quinze minutes sur des thèmes totalement libres.

Justement, le thèmes le plus souvent abordé lors de la soirée : les difficultés de communication entre le nord et le sud du pays. On est donc loin des soirées de rencontre entre célibataires.

Plus qu’une simple curiosité, il s’agissait de permettre à un public de citoyens préoccupés de discuter librement avec des hommes et des femmes politiques francophones et wallons. De passer, en quelque sorte, de la télévision ou des médias à la réalité.

On retrouvait ainsi autour de la table : Paul Magnette (ministre fédéral), la présidente du parlement wallon Emilie Hoyos, Antoine Tanzilli (échevin à Charleroi), le vice-président des socialistes flamands Dirk Van der Maelen et enfin, Germain Mugemangango (PTB+).

Concrètement, ces derniers avaient un temps imparti. Un quart d’heure, montre en main, après quoi une autre conversation – avec un autre partenaire – démarrait.

Ci-contre, vous pouvez réécouter le reportage que Julien Bader et Alain Vaessen ont réalisé autour de ce speed dating.

 

 

 

Alain Vaessen, Xavier Van Oppens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK