Soumagne: étape favorable au projet Central Piazza

Le projet prévoit 20 commerces et 800 places de parking
Le projet prévoit 20 commerces et 800 places de parking - © BC WHYTE

Le comité interministériel de la distribution vient de rendre un avis favorable au projet de centre commercial à Soumagne, confirmant ainsi sa décision qui avait été cassée par le Conseil d'État en juillet dernier.

Le projet du futur centre commercial prévoit 20 commerces et 800 places de parking dans un chancre proche du centre ville. Coût total de l'investissement : 50 millions d'euros.

Les opposants au projet s'étaient réjouis de la décision du Conseil d'État. Ils sont aujourd'hui révoltés par celle du comité interministériel où la voix du ministre Marcourt a fait pencher la balance. Selon le cabinet du ministre, il n'y avait pas de raison de remettre en question le redéploiement économique de Soumagne.

Mais pour Roger Mené, le président de l'Union des Classes Moyennes en province de Liège, la réaction est très différente: "Ça me déçoit et ça me surprend parce que je ne parviens pas à comprendre. On représente le dossier, le même dossier, sans changement, économiquement aussi mauvais qu'avant et on s'aperçoit qu'on dit oui au niveau socialiste. C'est donc selon nous une décision politique dans un domaine économique, et c'est vraiment dommage".

Prochaine étape : le permis de bâtir

Il restera maintenant l'étape du permis de bâtir où des recours sont quasi certains, notamment du côté de l'UCM.

Mais en attendant, le bourgmestre de Soumagne, Charles Janssens, est très satisfait de la nouvelle étape qui vient d'être franchie: "C'est une très bonne décision qui va dans le sens souhaité par la commune. Maintenant il reste également le permis de bâtir, mais je ne comprendrai pas que ce dossier ne finisse pas par aboutir. Et en ce qui concerne le permis de bâtir, il ne s'agit pas d'une dérogation mais de construire les commerces dans une zone qui est réservée pour des commerces au plan de secteur".

Le principal reproche fait par les opposants au projet, c'est la concurrence que le centre commercial pourrait amener aux commerces des autres communes.

O. Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK