Sortilèges d'Ath: une édition de plus sous le soleil

Des découvertes au détour des ruelles
2 images
Des découvertes au détour des ruelles - © S. Vandreck

C’est devenu en quelques années le rendez-vous des amateurs de théâtre de rue. Chaque jeudi de l’ascension, troupes de cirque, de théâtre, fanfares et artisans envahissent placettes et venelles du centre d’Ath pour le festival "Sortilèges, rue et vous". Un festival gratuit qui attire chaque année, pour autant qu’il fasse beau, une dizaine de milliers de spectateurs. Il n’aura pas failli à tradition cette année: à chaque coin de rue, programme en main, on croise des curieux venus seuls, en couple, entre amis ou en famille. Le plus difficile, c’est de faire son choix parmi la dizaine de rendez-vous proposés jusqu’en fin de soirée: "Il y a beaucoup de choses programmées en même temps, il faut donc faire son choix et pouvoir marcher jusqu’à l’endroit où se tient le spectacle", confie une festivalière leuzoise. Une famille bruxelloise, qui vient chaque année à l’événement, nous explique avoir fait son programme avant de venir: "On ne sait pas tout voir, mais chaque année c’est de mieux en mieux signalé".

Un tremplin pour les jeunes artistes

Le programme fait la part belle aux premières et aux jeunes compagnies, pour lesquelles le festival est un tremplin. Une dizaine de troupes de cirque ou de théâtre viennent ainsi tester leurs créations devant le public athois. C’est le cas du collectif "A l’abordage", qui au détour d’une courette présente son spectacle de marionnettes et d’objets "Queue de poisson". Les enfants sont fascinés par les manipulations et les bruitages de Lilli et Emeline, qui sortent de leur première enthousiasmées: "Les gens sont restés jusqu’à la fin, c’est que ça leur a plu!". Difficile en effet de composer avec un public mobile, mais c’est le propre du théâtre de rue. Difficile aussi de maîtriser les éléments: "On a plein de petits éléments qui peuvent être détruits au moindre coup de vent, mais on s’en est sorties", se réjouissent les jeunes femmes. Sur une autre placette, il fallait aussi jouer des coudes pour applaudir le show de boxe burlesque de la Compagnie Charlie. Le spectacle a déjà été rodé à Bruxelles l’an dernier, "mais ici c’est très convivial, on est très proches du public. Pour notre première, on a eu un accueil et un cadre super. Ça nous ouvre aussi beaucoup de contacts". A la fin des représentations, le public est d’ailleurs venu saluer, encourager les jeunes artistes, qui espèrent décrocher des passages dans d’autres festivals cet été.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK