Sortie du diesel en 2030 à Bruxelles: "Il y aura certainement des mesures d'accompagnement"

Le gouvernement bruxellois envisage un accompagnement pour aider la transition vers la sortie du diesel. Une note de principe a été approuvée ce jeudi par la Région, fixant l'interdiction du diesel à Bruxelles dès 2030. Interviewée sur Vivacité, la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault se veut rassurante. Des mesures d'accompagnement? Il y en aura "certainement", affirme-t-elle.

"Nous sommes aujourd'hui en 2018 et la sortie est prévue au plus tard en 2030... ça nous laisse du temps. Nous n'allons pas prendre une mesure de cette ampleur sans se poser la question 'comment on informe? comment on accompagne?'", souligne Céline Fremault.

Lancement d'une concertation

Dans ce cadre, une concertation avec toutes les parties prenantes va être lancée. Les secteurs professionnels concernés, le conseil économique et social ainsi que les organisations publiques seront autour de la table. "Nous allons aussi mettre en place une série d'études", ajoute la ministre bruxelloise de l'Environnement. 

Céline Fremault souligne "le nombre de morts liés à la dégradation de la qualité de l'air" et affirme dès lors que "l'interdiction du diesel est une étape indispensable".

Zone de basse émission, interdiction du diesel... toutes ces mesures visent le même objectif: renforcer la qualité de l'air. En septembre, Céline Fremault présentera au gouvernement bruxellois un plan à ce sujet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK