Sofie Merckx contre l'Ordre des médecins: jugement le 3 décembre

Sofie Merckx dispense des soins gratuitement à Marcinelle.
Sofie Merckx dispense des soins gratuitement à Marcinelle. - © Sofie Merckx

C'est un dossier qui traîne devant la justice depuis des années. Celui qui oppose l’ordre des médecins à Sofie Merckx, une généraliste et future conseillère communale PTB+ de Charleroi. Lundi, une dernière audience dans cette affaire se tenait devant le juge des saisies.

Pour rappel, via l'asbl Médecine pour le peuple, Sofie Merckx prodigue des soins gratuits à Marcinelle. Comme le prévoit la loi, elle doit être membre de l’ordre des médecins et payer une cotisation, ce qu'elle refuse. Un combat qui est par ailleurs mené au niveau national par son parti.

Sofie Merckx, généraliste engagée, pointe le fonctionnement même de l’Ordre des médecins, qui gère notamment les plaintes des patients et les dossiers disciplinaires. Elle dénonce une institution conservatrice peu transparence et qui, dit-elle, devrait faire preuve de plus d’ouverture.

"Aujourd’hui, en Belgique, déclare Sofie Merckx, ce sont uniquement des médecins qui jugent des médecins. C’est justement cela que nous mettons en cause. A nos yeux, c’est une espèce de guilde comme on en connaissait au siècle passé. J’estime qu’en refusant de payer, je continue quelque part le débat démocratique." A Anvers, depuis 1985, ajoute-t-elle, "on a été devant le même juge des saisies. Celui-ci a déclaré qu’il s’agissait d’un conflit politique et a donc prononcé la non-recevabilité de la plainte de l’Ordre des médecins."

A Anvers mais aussi à Liège ou encore dans le Limbourg, ceux qui ne payent pas ne sont plus poursuivis. Ce n’est pas le cas en Hainaut. Pour le docteur Jean-Marie Bourgeois (président du conseil provincial de l’Ordre des médecins), ces cotisations sont pourtant nécessaires afin de faire tourner une structure qui contrôle la profession. "Cela permet de réguler la profession en intervenant dans pas mal de situations plus ou moins scabreuses que les patients ou les autres médecins nous révèlent."

Initialement, la facture s’élevait pour Sofie Merckx à un plus de 200 euros, correspondant à un retard de paiement sur 3 ans. Aujourd’hui, la note dépasse les 1500 euros. L’intéressée saura si elle doit payer cette somme le 3 décembre. Hasard du calendrier, c’est à cette même date, le 3 décembre, que Sofie Merckx  fera son entrée au conseil communal de Charleroi.

Grégory Fobe

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir