SNCB : une première barrière intelligente pour empêcher les intrusions sur les voies

SNCB: une première barrière intelligente pour empêcher les intrusions sur les voies
3 images
SNCB: une première barrière intelligente pour empêcher les intrusions sur les voies - © Tous droits réservés

La disposition des lieux s’apparente à de la provocation à traverser les voies. Dans ce quartier de Jambes, des garages dont situés d’un côté des voies et des immeubles à appartements de l’autre. Chaque année, les conducteurs de train signalent une centaine d’intrusions sur les voies. Autant dire que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Les traversées sont bien plus nombreuses.

L’endroit était en tête des 53 lieux à risque identifiés en Belgique par Infrabel. Depuis quelques mois des barrières intelligentes sont installées. 144 capteurs sont répartis sur de hautes grilles. Et si quelqu’un essaye de grimper, une alarme bruyante se déclenche et la caméra se tourne vers l’endroit de l’intrusion. "C’est déjà suffisant pour dissuader les gens de passer", explique le porte-parole d’Infrabel, Frédéric Sacré. "Depuis l’installation des barrières, nous étions descendus à 50 passages repérés et avec les capteurs, nous n’avons recensé que 5 passages."

Quand la caméra se déclenche, des opérateurs à Liège peuvent voir ce qu’il se passe et éventuellement bloquer la circulation si quelqu’un se promène sur la voie. Ce dispositif permet aussi de repérer à quelles heures se font les tentatives de passage. "Et si on repérait des passages fréquents malgré l’alarme, on pourrait alors envoyer des agents Securail pour verbaliser."

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK