SNCB : 2 500 signatures pour le maintien de la ligne Charleroi-Couvin

Illustration
Illustration - © Belga - Kristof Van Accom

Deux pétitions recueillant ensemble 2 500 signatures ont été remises ce mercredi au responsable du secteur SNCB de Charleroi par une délégation composée de cheminots et de navetteurs utilisant la ligne 132 menacée, selon eux, par le plan 2014 de la SNCB. Une de ces deux pétitions a récolté sur internet 900 signatures par "Navetteurs.be" et l'autre a été proposée sur papier par un délégué du syndicat de gauche CGSP.

La ligne 132 relie Charleroi à Couvin en passant par Walcourt. Les navetteurs et la CGSP cheminots se sont émus des conséquences que pourrait avoir sur elle le plan 2014 à mettre en place à la fin de cette année à la SNCB. Cette ligne comporte cinquante-quatre relations par jour et le plan SNCB, actuellement au stade de projet, supprimerait sept trains au départ de Couvin, et huit autres au départ de Charleroi.

Navetteurs et responsables de la CGSP soulignent que le nouvel horaire envisagé aurait notamment pour conséquence de supprimer tout départ de Charleroi vers Couvin après 20 heures, ce qui rendrait impossible l'utilisation du train en soirée. Ce serait également, disent-ils, incompatible avec la mise en oeuvre de la future "Cité des métiers" impliquant des cours du soir à Charleroi. De même, le premier train de Couvin vers Charleroi et de là, vers Bruxelles, serait supprimé. Enfin, ces horaires ne prennent pas en compte l'importance des activités générées par le site touristique des lacs de l'Eau d'Heure.

Ce plan SNCB, toujours à l'étude, doit encore faire l'objet de concertations jusqu'en septembre, avant d'être définitivement appliqué.

Belga, RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK