Six ans de prison pour avoir bouté le feu à l'appartement de ses voisins à Gilly

Le palais de justice de Charleroi.
Le palais de justice de Charleroi. - © RTBF

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné un jeune Carolo à six ans de prison ferme pour l'incendie volontaire de l'appartement de ses voisins. Le prévenu s'était vengé parce que les victimes lui avaient demandé de baisser sa musique. Il avait déclaré aux enquêteurs "qu'il voulait les tuer".

Le 16 avril 2015, Jérémy E. faisait la fête dans son appartement de Gilly. Ivre, le jeune déficient mental n'avait pas apprécié que son voisin lui demande de baisser le volume de sa musique. Il a alors empoigné une caissette de bois et l'a déposée devant la porte de la victime avant d'y bouter le feu. Le voisin a néanmoins été alerté par la fumée et a pu éteindre les flammes rapidement.

Interpellé par les forces de l'ordre, Jérémy E. s'est rebellé avant d'expliquer "qu'il avait la haine, qu'il voulait tuer son voisin et que celui-ci souffre".

Selon le parquet, qui a requis 3 ans de prison avec sursis probatoire, le risque de récidive est important vu le caractère impulsif du prévenu et son alcoolisme.

Me Witvrouw, conseil de la partie civile, a précisé que l'auteur avait récidivé après sa libération et que, cette fois, l'appartement de son client était parti en fumée. "Aujourd'hui, ce dernier est à la rue", a ajouté l'avocat.

Ce mercredi, le tribunal a retenu la gravité des faits, la futilité du mobile, la facilité de passage à l'acte du prévenu et le risque de récidive modéré à important pour condamner Jérémy E. à 6 ans de prison ferme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK