Situation ubuesque à Herseaux: en raison des mesures sanitaires, des habitants ne pouvaient pas traverser la rue

Les frontières sont rouvertes depuis ce 15 juin, nous pouvons à nouveau voyager vers le Luxembourg, la Suisse, les Pays-Bas, l'Allemagne ou encore l'Italie et, bien sûr, la France.

Une réouverture qui, mine de rien, va changer pas mal de choses pour les frontaliers qui ont l'habitude de passer d'un pays à l'autre.

Un soulagement

Ainsi à Herseaux, dans l'entité de Mouscron à la frontière avec Wattrelos (F), cette réouverture constitue un véritable soulagement pour une raison simple : la frontière se situe… juste au milieu de la rue !  Du coup, avec les règles sanitaires, pendant trois mois les habitants ont véritablement vécu en "Absurdie" : des gens étaient contrôlés par la police alors qu’ils promenaient leur chien sur le "mauvais" trottoir.  

Des situations ubuesques évoquées par ce français "À partir du moment où on sort de la maison, on fait une marche arrière , on est en Belgique, donc on était contrôlé.  Quand on rentrait, on est côté France mais on est quand même contrôlé par la Belgique… bizarre".  Mais ce n’est pas tout "La boulangerie, qui est là au bout de la rue, je ne pouvais pas y aller, alors que tout au long de l’année c’est là que nous allons.  Idem pour la station essence tout près, nous ne pouvions plus nous y rendre sous peine d’une amende de 250 euros, ce qui, vous en conviendrez, fait tout de même cher le plein!"

Le retour de la baguette

Le boulanger dont il est question a ainsi perdu l’ensemble de sa clientèle française avec de terribles conséquences puisqu’il a dû mettre trois ouvriers au chômage.  Aujourd’hui, ce boulanger nourrit l’espoir de voir revenir sa clientèle du pays de Voltaire. Et cela semblait être bien parti ce lundi matin puisque de nombreux véhicules immatriculés en France stationnaient devant sa vitrine.

2 images
Dès ce lundi matin, la boulangerie peut à nouveau accueillir la clientèle française © Denis Vanderbrugge
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK