Sirène hurlante, abus ou nécessité?

La sirène est-elle indispensable en pleine nuit ?
La sirène est-elle indispensable en pleine nuit ? - © Bia bouquet

Le recours à la sirène tonitruante, est-il indispensable au coeur de la nuit ? La question a été posée mercredi au Parlement bruxellois.

Une voiture de police ou un camion de pompiers qui traverse la ville, sirène hurlante en guise d'avertisseur, est-ce bien nécessaire à trois heures du matin, lorsque la ville est déserte ? Pour certains habitants, voisins d'une caserne ou d'un hôpital, la pratique peut se révéler invivable, au point d'envisager de déménager.

Evelyne Huytebroeck, ministre de l'Environnement, reconnaît que la tendance est malheureusement à l'utilisation sans modération de la sirène, afin de couvrir la responsabilité des conducteurs de véhicules prioritaires, en cas d'accident.

Il n'existe pas de normes légales fixant le niveau sonore des sirènes et il s'agit d'une matière fédérale de surcroît. Pourtant le SIAMU impose dans ses cahiers des charges, 80 décibels maximum à l'intérieur du véhicule et 120 à l'extérieur, à sept mètres de distance.

Tous les acteurs concernés devraient prochainement se pencher sur le problème.

Christine Pinchart avec Philippe Carlot

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK