Si l'amour du livre est toujours là, les petites librairies souffrent

Face aux sites de vente en ligne et aux livres numériques, les petites librairies ont encore du mal à s'adapter.
Face aux sites de vente en ligne et aux livres numériques, les petites librairies ont encore du mal à s'adapter. - © MARTIN BUREAU - BELGAIMAGE

L’opération "Je lis dans ma commune" démarre ce mercredi. Pendant 10 jours, des activités tournant autour de la lecture et du livre sont organisées un peu partout en Belgique pour donner ou redonner l’envie d'ouvrir des bouquins. Mais si le livre ne se porte pas trop mal, on ne peut pas en dire autant des petites librairies qui n’arrivent plus à concurrencer les sites de vente en ligne.

Face aux sites de vente en ligne et aux livres numériques, les petites librairies ont encore du mal à s'adapter. Pour Deborah Danblon, gérante de la librairie "La Licorne" à Uccle, la vie des libraires est vraiment dure parce qu’ils cumulent plusieurs difficultés :

"Les livres, par rapport à d’autres marchandises, c’est de très petites marges donc on est toujours sur un fil. Il y a évidemment la crise économique et évidemment il y a les difficultés qu’ont tous les petits indépendants pour le moment".

"La vraie librairie, ce n’est pas un magasin ou on achète des livres, l’amour du livre reste réel disent bon nombre de libraires mais il faut s’adapter et ça ça complique les choses", ajoute Deborah Danblon. "Nous connaissons bien nos clients. Ils arrivent et on sait ce qu’ils aiment. On peut, ainsi, leur dire que nous savons qu’un nouveau livre de leur auteur préféré va bientôt sortir. Tout ce qui soutient le livre devrait aussi soutenir les libraires".

Les chèques-livres seront distribués au public durant les activités de "je lis dans ma commune". Plus d'infos sur 23avril.be

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK