Servir du pékèt aux fêtes de Wallonie, est-ce si rentable ?

Le pékèt, l'incontournable des fêtes de Wallonie
Le pékèt, l'incontournable des fêtes de Wallonie - © Juliette Hariga

Les fêtes de Wallonie battent leur plein à Namur....Les stands sont nombreux dans les rues du centre de la capitale wallonne, pour vous proposer des petits godets de pékèt de toutes les couleurs et à tous les goûts. Mais avoir  tenir un  stand aux fêtes de Wallonie, Est-ce vraiment la certitude de récolter des bénéficies ?

Un incontournable pour l'horeca

Pour les restaurants et les cafés namurois, avoir son stand devant son établissement c'est en tout cas un incontournable. " C'est inconcevable d'ouvrir notre brasserie pendant les fêtes de Wallonie sans pouvoir servir du pékèt à l'extérieur. Les fêtes de Wallonie ça rime avec peket !". Financièrement, la plupart des restaurateurs, le confirme c'est intéressant. "ça permet de se rattraper avant l'hiver. ça fait en tout cas partie du plan financier de l'année". D'ailleurs, le secteur horeca ne doit pas payer grand chose à la ville pour installer leurs stands. Pour sortir un emplacement c'est 12 euros le m2.

La loi du plus offrant

Une somme très dérisoire par rapport aux stands "ambulants". Des gens qui viennent d'un peu partout et qui comptent faire des affaires durant les fêtes de Wallonie. Y compris des asbl comme des cercles étudiants qui comptent bien renflouer leurs caisses. Là, le système est tout autre...C'est un système de soumission, un système d'enchères donc : une mise à prix et c'est le plus offrant qui l'emporte. Les prix peuvent flamber pour certains emplacements très bien situés...Plus de six mille euros parfois pour 4 jours de fêtes !

"Je suis au service des fêtes depuis 25 ans et il y a des gens que je connais depuis toujours" explique Bernard Ignace, responsable du service des fêtes de la ville de Namur.  "Si ils reviennent, c'est qu'effectivement, les fêtes leur rapportent un bénéfice. Ils sont d'ailleurs très acharnés à avoir un emplacement. Les gens qui ont l'habitude de participer aux soumissions viennent dès la première heure, à l'ouverture des soumissions".

Un avis confirmé dans les rues de Namur,  Sylvain Lucas et président du cercle la Namuroise à l'ucl. Cela fait plusieurs années que son cercle loue un stand pour les fêtes de Wallonie. "C'est une grosse rentrée d'argent pour notre régionale parce qu'on ne fait pas des évènements avec beaucoup de sous. Par exemple, les 24H vélo de Louvain-la-Neuve, ça nous coûte de l'argent donc il faut bien des évènements comme çà pour financer l'année". Reste évidemment à croiser les doigts pour que la météo soit favorable, ce qui devrait être le cas cette année...Pas de pluie en vue !

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK