Service gagnant pour le laboratoire de motricité de l'ULg

L'ULg au service des joueurs de haut niveau
L'ULg au service des joueurs de haut niveau - © D.R

Le laboratoire d'analyse du Mouvement humain de l'ULg a étudié plusieurs joueurs de tennis de haut niveau. C'est au département des sciences de la motricité de la faculté de médecine que cette recherche a été menée.

Au départ de l'étude figure le cas d'un joueur de tennis belge de niveau international qui a ressenti une douleur importante lors d'un service. Il se situe dans le Top 50 mondial. Grâce à 28 capteurs, ses gestes ont pu être analysés en détails et reproduits en 3D. La recherche s'est étendue aux mouvements de 5 autres joueurs de même niveau.

L'idée, c'est d'améliorer leur performance au service mais aussi d'attirer l'attention de l'entraîneur pour limiter certaines pathologies liées à cette gestuelle particulière. Comme l’explique François Tubez, joueur de tennis qui fait son doctorat en sciences de la motricité. "Dans notre laboratoire, nous avons reconstitué un terrain de tennis avec les bonnes dimensions et nous proposons aux joueurs de réaliser un geste complet de service au tennis. A partir de cette gestuelle, nous pouvons observer des paramètres tels que la vitesse de raquette, la force de pousser les jambes ou encore la vitesse de rotation interne du bras lorsqu’on réalise cette gestuelle spécifique. Dans l’article qui a été publié début du mois, nous avons pu observer qu’à certains moments du geste, il y avait des contraintes qui étaient importantes au niveau abdominal ou encore au niveau de l’épaule. Cette étude porte aussi sur les enfants car, à cet âge- là, on a la possibilité de pouvoir modifier un peu plus la gestuelle du sportif alors qu’à un haut niveau la gestuelle est déjà acquise et les observations et les indications que nous donnons aux entraîneurs sont un peu plus particulières que chez les enfants où on peut modifier beaucoup de choses ".

Le site: http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_389384/fr/au-service-du-joueur-de-tennis

Erik Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK