Liège dans les Sixties: ce lundi, coup d'oeil sur les médias

L'émission radio Liège-Matin est un héritage des années 60 (illustration).
L'émission radio Liège-Matin est un héritage des années 60 (illustration). - © flickr - PoloGoomba

C'est une semaine un peu spéciale qui débute ce lundi. Chaque jour, nous allons vous replonger dans la vie liégeoise des années 60 et ce, à l'occasion de l'exposition Golden Sixties qui ouvre ses portes ce samedi au public, à la Gare des Guillemins. 350 000 visiteurs sont attendus. Pour débuter cette série, nous allons évoquer les médias, avec notamment les origines de Liège-Matin.

En 1960, l'INR devient la RTB. Il y a déjà des studios à Liège. Le directeur, Robert Georgin, est un ancien résistant. Au milieu de la grève de l'hiver 1960-61, Robert Georgin est arrêté par les gendarmes : il faisait piquet devant le conservatoire. Le journal de Liège-Matin ne l'a pas raconté : il n'existait pas encore.

Liège-Matin, c'est pourtant bien un héritage des années soixante. Mais plus tard et sous un autre directeur : Robert Stéphane. "Nous étions un centre de production pour la communauté française. On s'est dit qu'il fallait aussi faire du local. On faisait des soirées wallonnes évidemment. On faisait des émissions pour les travailleurs immigrés sur la deuxième chaîne, mais pas du local. Et donc on a convaincu assez facilement Wangermée de débuter quelque chose. Et le 1er octobre 1968, soudain, pendant dix minutes, de 8 heures 30 à 8 heures 40, sur un programme de musique qui venait de Mons, il y avait des informations liégeoises. Un peu plus tard, en janvier, on l'a déplacé à une meilleure heure d'écoute, à 7 heures 30. Trois ans plus tard, avec l'aide de Jean-Marie Peterkenne, on a créé une vraie émission de trois heures, de six heures du matin à neuf heures, le Liège-Matin le plus flamboyant que l'on pouvait faire".

En ce temps-là, La Meuse tire à 180 000 exemplaires. Elle est vendue en 1966 au groupe Rossel. Le tirage de La Wallonie dirigée par André Renard, jusqu'à sa mort en 1962, est moindre : 50 000. La Gazette de Liège est avalée en 1967 par La Libre Belgique. Les Verviétois lisent deux titres pas encore fusionnés : Le Jour ou Le Courrier.

L'exposition Golden Sixties sera inaugurée ce jeudi en présence du Roi.

 

F. Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK