Seraing: une exposition de dessins de presse inédits

RTBF
RTBF - © RTBF

Une exposition au Centre culturel de Seraing réunit plus d'une soixantaine de dessins de presse qui n'ont jamais été publiés. Trop osés, trop décalés, censurés? Une occasion d'en savoir un peu plus sur ce qui dérange aujourd'hui, y compris dans les rédactions.

Le sexe et la religion sont notamment des sujets qui ne passent pas facilement dans un dessin de presse. Cécile Bertrand se souvient d'un de ses dessins qui a été censuré: "Il s'agit d'un petit manneken-pis qui fait pipi et derrière il y a un évêque qui vient avec ses deux mains pour l'aider et l'évêque lui demande s'il faut un coup de main".

Au sexe et à la religion, le dessinateur Sondron ajoute la mort: "On ne plaisante pas avec la mort, pour beaucoup de lecteurs, c'est toujours un petit peu dur même si, quand on fait un dessin sur quelqu'un qui vient de mourir, c'est souvent plutôt un dessin hommage, mais même dans ce cas, les lecteurs ont parfois un peu du mal".

Pour le dessinateur Kanar, l'humour est plus féroce en France, et plus osé en Flandre: "Du côté flamand, ils osent beaucoup plus, c'est-à-dire qu'ils sont beaucoup plus explicites et ça nous pose même problème car il peut y avoir des choses qui peuvent être mal comprises, à savoir qu'ils osent beaucoup plus traiter de sujets comme le nazisme ou le massacre des juifs durant la seconde guerre mondiale".

Une chose est sûre : aujourd'hui, si un dessin est refusé, donc d'une certaine façon censuré, il trouve aussitôt un nouveau canal d'expression, comme l'explique Cécile Bertrand: "Je le mets sur Facebook ou je le mets sur mon site internet. Quand on met 'voici mes dessins censurés', eh bien les gens plongent dessus".

L'exposition est à voir au Centre culturel de Seraing, jusqu'au 27 février.

A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK