Seraing: un proxénète qui recrutait sur Facebook écope de 8 ans de prison

Le palais de justice de Liège.
Le palais de justice de Liège. - © RTBF

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné mercredi un proxénète sérésien de 40 ans à une peine de 8 ans de prison et à une amende de 5500 euros. Cet homme, en état de récidive légale, recrutait des jeunes femmes sur Facebook ou dans la rue pour les faire travailler dans le milieu de la prostitution.

Le prévenu approchait des jeunes femmes naïves, en recherche d'affection ou de gains afin de les inciter à se livrer à la prostitution. Les futures prostituées étaient d'abord "essayées" par le prévenu qui décidait ensuite à quel genre d'activités sexuelles rémunérées elles pouvaient se soumettre.

Les filles recrutées étaient orientées vers une société qui exploitait des bars de consommation. Officiellement "associées actives" de la société, elles se livraient à la prostitution.

Le proxénète recruteur a été condamné dans ce dossier de traite d'êtres humains, d'exploitation de la débauche et de tenue de maison de débauche à une peine de 8 ans de prison et à une amende de 5500 euros. Une confiscation de 23.960 euros a été ordonnée sur ses biens.

Une Waremmienne de 29 ans était à la tête de la société, le "Ladies Night", où les clients pouvaient venir consommer avant de se livrer éventuellement à des ébats avec les serveuses. La patronne de cet établissement et son mari ont été condamnés à des peines de 2 ans de prison avec sursis pour la moitié et à une amende de 5500 euros avec sursis. Une confiscation de 137 046 euros a été ordonnée contre eux. Trois de leurs employés ont écopé de peines de travail de 125 et 170 heures.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK