Seraing : pas de logements dans les bois du Val Saint-Lambert

Seraing : pas de logements dans les bois du Val Saint-Lambert
Seraing : pas de logements dans les bois du Val Saint-Lambert - © BRUNO FAHY - BELGAIMAGE

Le collège communal de Seraing s'opposera à la création de logements dans les bois dans le cadre du projet de reconversion du site de la cristallerie du Val Saint-Lambert, nommé Cristal Park, a annoncé lundi soir Déborah Géradon, échevine du Développement territorial à Seraing.

Le projet Cristal park tel qu'il a été présenté en juin 2019 comprend, outre une nouvelle cristallerie, un village commercial; une zone de loisirs avec, entre autres, un parc d'aventures et un aquaparc; des logements; un centre d'affaires et un hôtel 4 étoiles. Les logements, soit plus de 400 maisons et appartements, sont destinés à être implantés dans une zone qui se compose actuellement de bois. Ce qui est fortement contesté parmi la population mais aussi parmi les groupes de l'opposition au conseil communal de Seraing.

Le collège s'oppose à la création de logements

Le collège communal de Seraing a manifestement revu sa position, notamment face au regain d'intérêt manifesté envers la nature et les promenades dans les bois durant le confinement. L'échevine sérésienne a donc annoncé que le collège s'opposera à la création de logements dans les bois du Val Saint-Lambert.

"Le collège dit non à l'extension du projet dans les bois. Il est ainsi question d'une vingtaine d'hectares à préserver alors que les bois sont en zone à bâtir. C'est donc un vrai acte politique", a souligné l'échevine. "Nous ne sommes pas opposés à des logements sur le site mais plutôt sur des zones déjà urbanisées", a-t-elle ajouté.

Le soutien du collège porte sur un projet créateur d'emplois

Déborah Géradon a ensuite fait part de son souhait d'associer le conseil communal à l'analyse des différents projets qui seront soumis à la Ville en vue de leur mise en oeuvre. "Nous voulons en faire un projet de ville et non un projet de majorité. On parle de 900 emplois, pour la plupart peu qualifiés. Quand on connaît les difficultés sociales sur Seraing, on ne peut pas cracher sur un dossier qui apporterait de l'emploi pour les jeunes. Le soutien du collège porte donc sur un projet créateur d'emplois, qui préserve le patrimoine et la nature", a-t-elle conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK