Seraing: l'architecte du futur Eros Center est désigné

Seraing: l'architecte du futur Eros Center est désigné.
Seraing: l'architecte du futur Eros Center est désigné. - © RTBF

A Seraing, le projet de construction d'un Eros Center poursuit son parcours administratif. Après un vaste appel d'offres, l'agence de développement territorial a choisi l'architecte parmi quinze dossiers de candidature. Le lauréat est une association groupée autour des architectes Jourdain.

L'idée de construire un super-bordel sérésien a attiré du beau monde, et le mot est faible. Quinze concurrents ont rentré des projets, et pas n'importe qui: le bureau Veplus, qui a dessiné les salles du Sauvenière, le bureau Escaut, qui a conçu la patinoire, le bureau Altiplan, qui a rénové le Crown Plazza et même à l'international, le français Riciotti, qui a remporté le concours pour le musée de la Boverie mais qui, cette fois, termine avant dernier. Il faut dire que ses honoraires, près de 750 000 euros pour un projet de cinq millions, ont pu paraître exagérés.

Le groupe Jourdain l'a finalement emporté. Ces architectes bruxellois, déjà associés de près à un autre dossier dans la Cité du fer, la première phase du projet Neocitta, ne sont pas des inconnus. Ils se sont adjoints, pour la circonstance, des ingénieurs, les sociétés brabançonnes Detang et Matriche, jusqu'ici spécialistes de la stabilité ou de la passivité d'écoles ou de crèches.

Un dernier partenaire, la firme Eole, paysagiste, est chargé de concevoir l'aménagement d'un jardin intérieur, car le futur haut lieu de la prostitution liégeoise devrait s'articuler autour d'une cour.

C'est tout ce qu'il a été permis d'apprendre des plans du bâtiment. Parce que, pour l'instant, rien n'est officiel. Le concours connaît son vainqueur, certes, mais le délai d'éventuels recours de candidats évincés court toujours.

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK