Seraing: accord politique au Mipim sur le projet du Cristal Park

La maquette du Cristal Park.
La maquette du Cristal Park. - © RTBF

Il est beaucoup question du Val Saint-Lambert et du projet de Cristal Park cette semaine, sur la côte d'azur, où se déroule le salon annuel des promoteurs immobiliers. En marge de cette rencontre, la décision est tombée ce mercredi: il y a un accord de principe pour délivrer le certificat urbanistique et environnemental.

Ils se sont vus à trois, discrètement, dans un restaurant cannois ce mercredi midi. Le ministre de l'économie, socialiste, le ministre de l'aménagement du territoire, écologiste, et le bourgmestre sérésien. Et ils ont conclu un accord de principe: plus rien ne s'oppose à ce que le projet de Cristal Park reçoive son certificat d'urbanisme et d’environnement.

Le projet Cristal Park, c'est un investissement immobilier d'envergure sur le site des cristalleries: un hôtel pour fermer la cour arrière du château, un dôme aquatique, une piste de glisse, couverte, une dizaine d'immeubles de bureaux, deux lotissements et un centre commercial. Le promoteur a légèrement modifié le plan initial avec plus de logements et des enseignes vraiment centrées sur la maison et l'habitat.

Le paysage de l'ancienne manufacture va donc considérablement changer, à commencer par son accès: le porche, historique, devrait céder la place à du stationnement automobile sur quatre niveaux.

Malgré quelques réticences de l'opposition locale, le feu vient donc de passer au vert pour Cristal Park. Au marché international des professionnels de l'immobilier, la prospection des investisseurs a déjà démarré.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK