Des tags de protestation sur la porte de 7 églises à Couvin

Une des églises taguées à Couvin
Une des églises taguées à Couvin - © RTBF - Journal Télévisé

Ce sont des tags pour dénoncer les sommes versées par la commune aux fabriques d'église. Sept églises de l'entité ont été taguées il y a quelques jours. Assisterait-on à Couvin à une campagne politique agressive ?

Les tags de protestation, à Couvin, sont courants depuis des années. Certains ont trouvé ce moyen pour exprimer leur mécontentement : des éoliennes jugées dérangeantes, des gaspillages ou encore des arnaques. Ce qui est nouveau c’est que ce sont, actuellement, les églises qui en font les frais.

Sept églises de la commune ont ainsi vu fleurir des tags revendicatifs comme une citation de Karl Marx : "la religion c’est l’opium du peuple" ou encore "14,26 par habitant", ce qui correspond à la somme versée par la commune aux fabriques d’église.

La police se demande si ce ne sont pas des tags politiques. "C’est vrai que nous sommes en période électorale. Mais affirmer qu’il y a un parti, ou qu’il y aurait, dans l’opposition, des gens qui critiqueraient l’argent dépensé pour les fabriques d’église, je ne peux pas vous le dire. Mais c’est une des pistes envisageable", explique Patrick Lete, commissaire de zone.

Verser de l'argent aux fabriques d'église n'est pas un choix de la majorité communale. C'est une obligation légale, assure, le bourgmestre PS de Couvin, Raymond Douniaux. Certains pensent donc que la commune serait trop généreuse avec l’église, ce à quoi rétorque le bourgmestre : "Nous avons 14 petits villages, Couvin compris. Nous avons 14 ou 15 églises donc forcément cela à un coût".

A Couvin on commence à en avoir marre des tags revendicatifs. Le nettoyage a aussi un coût.

Colette Jaspers avec Hugues Angot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK