Sécheresse en Wallonie: quelles mesures pour l'avenir?

La Wallonie est toujours confrontée à un épisode de sécheressePlusieurs nappes phréatiques sont à des niveaux inférieurs à ceux enregistrés en 1976. 

Le ministre de l'Environnement Carlo Di Antonio et les gestionnaires de distribution d'eau potable annoncent de nouvelles mesures pour, à l'avenir, éviter les problèmes dus à la sécheresse.

Un plan à 270 millions d'euros pour l'approvisionnement

Dans les mesures annoncées, il y a le plan "sécurisation approvisionnement". Ce plan était prévu de longue date, mais la sécheresse de ces derniers mois lui donne une pertinence décuplée, vu l’été exceptionnel que l’on a connu.

Ce plan à 270 millions d'euros jusqu’en 2026, prévoit d'améliorer le service de canalisations sous-terrain. 

À Vielsam, par exemple, où la commune est en pleine expansion (accroissement de la population, agrandissement du zoning de Burtonville et du SunPark. D’ici 20 ans, les besoins en eau auront augmenté de 200.000 m3/an), l'objectif est de sécuriser l'approvisionnement de 3800 raccordements avec de nouvelles conduites, une station de traitement et des réservoirs.

L'autoroute de l'eau entre Grâce-Hollogne et Wellin

Dans ce plan "approvisionnement", un important chantier: une autoroute de l'eau est prévue d'ici 2025 pour relier les barrages d’Eupen et de La Gileppe (Est de la Belgique) à ceux de Wellin (province du Luxembourg).

L'autoroute devrait garantir un meilleur approvisionnement aux communes disséminées tout au long de cette autoroute de l’eau: Andenne, Assesse, Braives, Beauraing, Burdinne, Ciney, Crisnée, Dinant, Gesves, Grâce-Hollogne (Horion-Hozémont), Hamois, Hastière, Havelange, Héron, Houyet, Ohey, Remicourt, Rochefort, Saint-Georges-sur-Meuse, Verlaine, Villers-le-Bouillet, Waremme et Wellin. 82.000 raccordements sont concernés.

Situation actuelle

Depuis juin 2018, nous connaissons des niveaux historiquement bas en termes de précipitations. Plusieurs nappes phréatiques sont à des niveaux inférieurs à ceux enregistrés en 1976. Les cours d'eau sont également anormalement bas.

Mesures déjà prises en Wallonie 

Tout cet été, des décisions ont été prises en matière de distribution d’eau potable et de gestion des cours d’eau et voies navigables par la cellule régionale de crise.

Le 19 octobre, onze communes wallonnes étaient toujours concernées par des restrictions d'eau.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK