Sécheresse: de nombreux cours d'eau wallons inaccessibles aux kayaks

Des kayaks sur la Semois à Chiny
Des kayaks sur la Semois à Chiny - © ERIC LALMAND - BELGA

De nombreux segments de cours d'eau wallons ne sont pas accessibles aux kayaks ce lundi, les niveaux d'eau étant trop bas, peut-on lire sur le site du Département de la ruralité et des cours d'eau (DRCE) de la Direction générale opérationnelle de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et de l'Environnement (DGARNE).

L'Ourthe reste en revanche en majorité navigable: en aval du Pont de Maboge jusqu'à Comblain-au-pont, en passant par le barrage mobile de Barvaux. En aval de Nisramont jusqu'au pont de Maboge, le niveau de l'eau est toutefois trop bas ce lundi.

L'Amblève entre la Confluence avec la Warche et le Pont de Cheneux ainsi que de Aywaille (Deux Fortins) à Comblain-au Pont, reste également accessible aux kayakistes.

L'Aisne en aval de Fanzel et la Salm en aval du barrage de Vielsalm sont quant à elles interdites à la navigation depuis le 16 mars, conformément à la législation relative aux cours d'eau non navigables. Ce qui est également le cas pour l'Ourthe occidentale et orientale.

Débits minimum d'eau

Quant à la Lesse, il est possible d'y naviguer de Houyet à Anseremme, mais risque d'être interdite ce lundi sur le tronçon Houyet-Gendron, toujours en raison des niveaux d'eau trop bas. De Lessive à Houyet, les embarcations sont également interdites. Il en va de même pour le tronçon situé en aval du pont des Barbouillons à Daverdisse jusqu'à Chanly.

Enfin, sur la Semois, la circulation des kayaks est autorisée ce lundi en aval du pont de Linglé, ce qui n'est pas le cas depuis Tintigny, en passant par Chiny.

Les débits minimum d'eau ont été instaurés sur les cours d'eau wallons pour des raisons principalement écologiques, notamment afin d'éviter le piétonnement et préserver ainsi la biodiversité. Des orages sont prévus jeudi et en début de semaine prochaine. "Mais les orages sont en général très localisés. Ils font monter le niveau d'eau très rapidement, comme ça a été le cas pour l'Ourthe jeudi dernier, mais il redescend tout aussi vite après quelques jours. La saison touristique au niveau des kayaks risque de ne pas être excellente", a souligné Emmanuel Gennart du DRCE.

Des mises à jour quotidiennes sont disponibles sur kayak.environnement.wallonie.be.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir