Sébastien Monin, fabricant d'échasses

Sébastien Monin, fabricant d'échasses
Sébastien Monin, fabricant d'échasses - © RTBF-Natacha Jordens

Les échasseurs recevront demain mercredi, la gaillarde d’argent, une récompense namuroise délivrée chaque année à l’ouverture des fêtes de Wallonie. Il faut savoir que toutes les échasses émanent de l’atelier de Sébastien Monin.

Le groupe folklorique existe depuis 600 ans. Une soixantaine de membres y sont répartis entre les Avresses, montés sur des échasses en blanc et rouge, et les Mélans, en jaune et noir.

Des couleurs différentes pour des échasses qui proviennent toutes du même endroit : l'atelier de Sébastien Monin.

Sébastien est ébéniste ; d'origine namuroise il fabrique des échasses depuis 2 ans et demi dans son atelier de Miécret près de Havelange. "Ce sont les échasseurs eux-mêmes qui sont venus me solliciter. Ils ont passé commande de 100 paires d’échasses. Moi ça me permet de faire le métier que j’aime et d’être occupé tous les jours".

Dans son atelier, Sébastien rabote, scie, peint et peaufine du bois de hêtre, destiné à la fabrication d’échasses souples et résistantes. Des particularités essentielles qui favorisent un bon assemblage, l’étape cruciale pour obtenir de bonnes échasses. Malgré toutes ces précautions, les échasseurs cassent jusqu’à 8 paires chaque année.

Sébastien sera présent dimanche prochain, lors du combat de l’échasse d’or, afin de vérifier comment son travail résiste à la fougue des combattants.

Christine Pinchart avec Natacha Jordens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK