Schaerbeek veut convaincre les entreprises d'ouvrir leurs parkings aux riverains

Schaerbeek propose d’alléger la taxe communale des entreprises qui mettent à disposition leurs emplacements.
Schaerbeek propose d’alléger la taxe communale des entreprises qui mettent à disposition leurs emplacements. - © Belga

A Bruxelles, il devient parfois de plus en plus difficile de trouver une place de parking lorsque l’on rentre chez soi. Pour tenter de régler ce problème, la commune de Schaerbeek a doublé la taxe sur les emplacements de parking hors voirie, pour les commerces et les bureaux. Autrement dit: les parkings des entreprises. Car si ces parkings sont mis à disposition des habitants de la commune, la taxe n'est pas doublée, mais considérablement allégée.

A partir de 10 emplacements, les entreprises schaerbeekoises doivent désormais s'acquitter d'une taxe de 100 à 130 euros par parking hors voirie. La taxe est moins élevée pour les bureaux que pour les entreprises commerciales ou industrielles.

La volonté de la commune est claire : convaincre les entreprises d'ouvrir tout ou partie de leurs parkings aux riverains.

Stéphane Smets exploite un restaurant et un autre commerce sur la chaussée de Louvain. Il s'est inscrit dans la démarche avant même l'augmentation de la taxe, plus pour des raisons commerciales que fiscales. « Cela part du constat qu’une partie des parkings n’étaient pas utilisés durant la journée. On avait donc là un actif qui dormait. Une société externe nous a contactés pour valoriser ce parking. Et depuis lors, on met à disposition différents emplacements. On loue aux entreprises, aux particuliers, aux riverains… »

Stéphane Smets travaille avec l'opérateur choisi par la commune au terme d'un marché public. Mais chaque entreprise schaerbeekoise est libre de choisir un autre opérateur ou de gérer elle-même la location de ses emplacements de stationnement. L'entreprise qui met des places de parking à disposition des habitants pour au moins dix heures d'affilée verra la taxe communale réduite de 75%.

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK