Schaerbeek va offrir la gratuité des garderies scolaires pour les ménages à faibles revenus

A Schaerbeek, les familles à faibles revenus bénéficieront de la gratuité dans les garderies scolaires. La décision a été prise par le collège avant une adoption par le conseil communal ce mercredi. La mesure entrera en vigueur pour la rentrée 2020-2021, l’année scolaire actuelle ayant été amputée en raison de la pandémie de coronavirus.

5000 enfants inscrits dans les garderies

De quelles garderies parle-t-on ? Il s’agit de celles du matin, du midi ainsi que de l’après-midi. Sur les 5500 enfants inscrits dans les écoles communales schaerbeekoises, environ 5000 fréquentent au moins une de ces garderies. Actuellement, le prix coûtant est facturé mais des réductions sont possibles pour les familles monoparentales voire des exonérations totales sur base d’un dossier dûment justifié. Mais rien d’automatique, ni de formalisé. Ce sont des procédures plus longues.

3 images
Vincent Vanhalewyn. © filip claus - BELGAIMAGE

A partir de la rentrée de septembre, un nouveau système est mis en place. Tout d’abord, un tarif plein pour les familles avec un enfant. Ensuite, une réduction jusqu’à 60% (50% actuellement) à partir du deuxième enfant et suivants. Pour les familles monoparentales, la réduction de 60% est appliquée dès le premier enfant.

Pour les familles les plus précarisées, place à la gratuité. Mais de quelles familles s’agit-il ? A partir de quels revenus ? Pour Vincent Vanhalewyn, Premier échevin Ecolo, "nous aurions pu définir un seuil, sur base de l’avertissement extrait de rôle. Mais on se heurtait peut-être à des questions de vie privée. Du coup, nous avons opté pour la gratuité accordée aux personnes qui bénéficient du statut BIM", c’est-à-dire l’intervention majorée ou ex-Vipo.

Ce sont des chômeurs de longue durée, des personnes bénéficiant du CPAS, des bénéficiaires d’indemnités d’invalidité ou encore de familles monoparentales. On parle en fait de ménages ne dépassant pas les 19.335 euros brut par an (majoré de 3.579 euros par personne à charge dans le ménage). "Il suffira que les parents rentrent une attestation BIM de leur mutuelle pour que la demande soit acceptée" dès le début de l’année scolaire. Les enfants de personnes sans papiers auront également droit à la gratuité.

La solidarité, ce n’est pas la gratuité pour tous

Michel De Herde (DéFi), échevin des Finances, rappelle les débats tendus au conseil communal sur les frais de garderies scolaires. A l’époque, le PTB était monté au créneau pour dénoncer les lettres d’huissiers adressées à des familles par la commune. "Nous nous étions engagés à améliorer le règlement actuel, afin de privilégier une meilleure justice sociale. Nous n’avons pas choisi la diminution pour tous mais d’approfondir les réductions pour une série de catégories."

3 images
Michel De Herde. © D. R.

"C’est cela une commune solidaire. La solidarité, ce n’est pas la gratuité pour tous. Mais c’est faire supporter ces frais par ceux qui le peuvent et décharger ceux qui ne peuvent pas", ajoute Vincent Vanhalewyn.

Combien d’enfants seront concernés par cette nouvelle adaptation des tarifs ? Difficile à dire. "Mais nous nous attendons à une augmentation du nombre de demandes." 200.000 euros de diminutions de recettes ont été inscrits au budget 2020. Schaerbeek estime avoir fourni à ce stade l’effort nécessaire. "S’il y a la volonté d’aller plus loin, ce sera au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de légiférer", avance Michel De Herde. "Il existe de telles disparités entre les pouvoirs organisateurs (NDLR : communal, libre, de la Fédération Wallonie-Bruxelles) alors que nous sommes convaincus qu’un enfant égale un enfant."

La facture moyenne pour les parents d’enfants inscrits en garderies à Schaerbeek s’élève à 200 euros par an pour 200 jours d’école.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK