Schaerbeek: une chaîne humaine pour améliorer la sécurité routière sur le boulevard Lambermont

L'action a eu lieu ce mardi matin, à hauteur de Héliotropes. C'est là que lundi dernier, une grand-mère et ses deux petits-enfants ont été renversés par une voiture sur un passage pour piétons. Leurs états ont été un temps jugés très inquiétants.

Le Mouvement citoyen 1030/0, pour "zéro tué, zéro blessé grave sur nos routes", appelle les Schaerbeekois à se mobiliser. Une cinquantaine de personnes, équipée de chasubles et de cônes, a formé une chaîne lorsque le feu était vert pour les piétons : "Il s'agit d'une action symbolique de sécurisation du boulevard Lambermont. Un mal nécessaire, il y a eu plusieurs accidents sur ce boulevard dont un, grave, encore la semaine passée. C'est un endroit qui doit être sécurisé, déclare Benoît Gérard. Nous n'allons pas bloquer le trafic. Nous allons plutôt distribuer des tracts et aider les piétons à traverser le boulevard en toute sécurité. Car il faut savoir qu'énormément de familles traversent ce carrefour tous les jours. C'est un boulevard très large, avec des traversées très dangereuses et des feux mal réglés. Il y a un réel problème d'aménagement dans ce carrefour".

"Une coexistence pacifique et respectueuse"

C'est ce que confirment plusieurs habitants du quartier, venus rejoindre le collectif pour cette action. Anne-Françoise Beguin explique : "C'est terrible parce que les feux ne sont pas synchronisés. Et donc même quand on commence la traversée quand le feu vient d'être passé au vert, systématiquement, ma traversée est interrompue. Les trams étant prioritaires et les feux pas assez longs pour entamer la traversée en une fois, on se retrouve bloqué au milieu. Sur des plateformes d'une taille minime. En heure de pointe. On a tendance à opposer des cyclistes, aux piétons, aux automobilistes, aux usagers des transports en commun, et moi je ne comprends pas pourquoi on n'utilise pas le "et". J'ai une voiture. Et je suis piétonne. Et je suis cycliste. Et je monte dans le tram. Tant que l'on va entretenir une forme d'animosité par rapport aux autres usagers, cela ne va pas aller. Pour moi, cette route doit être partagée. Je ne dis pas qu'il ne faut plus de voitures dans Bruxelles. Ce n'est pas mon point de vue. Mais une coexistence pacifique et respectueuse, je veux y croire !"

Réaménagement du boulevard Lambermont 

Le collectif 1030/0 demande donc un réaménagement du Boulevard Lambermont. Le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt explique que c'était dans les cartons de la région bruxelloise en 2009. Les plans existent. La commune avait remis un avis positif, mais cela n'a pas été listé dans les priorités du gouvernement. Bruxelles Mobilité confirme : "On ne peut pas commencer 36.000 chantiers au même endroit au même moment", déclare Camille Thiry, sa porte-parole. "Notamment pour une question de coordination de chantiers. Cette zone est très proche de Reyers et comme le viaduc menaçait de s'effondrer, c'est là que les travaux ont commencé". 

Il est par contre prévu de remplacer les infrastructures défaillantes, notamment les feux de signalisation. Lundi dernier, lors de l'accident, "le bouton poussoir de la traversée piétonne au carrefour mentionné était défectueux à la suite d'infiltrations d'eau", selon Pascal Smet le ministre bruxellois de la mobilité, interrogé la semaine dernière au parlement bruxellois. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK