Schaerbeek : un nouveau type de pistes cyclables qui fait débat

C'est la nouvelle idée de la commune de Schaerbeek : des pistes cyclables de couleur ocre. Ici, plus de bandes blanches discontinues sur lesquelles les voitures ne peuvent pas empiéter. Place à deux couloirs d'asphalte de couleur ocre : ce sont des "pistes cyclables suggérées", destinées aux voiries pas suffisamment larges pour accueillir une piste cyclable séparée du trafic.

Comme le montre notre vidéo, la rue François-Joseph Navez est la première de la commune à bénéficier de cet aménagement. Dans cette rue à double sens, les quatre roues font la loi. Voitures et camions se croisent sur une voie étroite et n'ont pas d'autres choix que de rouler sur les deux portions dédiées aux cyclistes, qui ne comprennent pas dans la majorité des cas. 

"Franchement, je ne vois pas l'intérêt de mettre du jaune sur la piste soi-disant cyclable", commente un premier. "Ils devraient faire un endroit prévu pour les cyclistes, avec un barrage de protection", enchaîne un autre.

Tensions entre usagers?

Malgré les critiques, la commune reste certaine de l'efficacité du projet. "Ici, cette couleur est un marqueur important pour démontrer que le cycliste est bien à sa place, explique Vincent Vanhalewyn, premier échevin Ecolo. Est-ce que ça va tout résoudre ? Certainement pas. Mais la systématisation de ces pistes ocres à Schaerbeek va montrer, petit à petit, que le cycliste a sa place et n'a pas à se déporter pour que la voiture puisse passer."

L'association de cyclistes GRACQ fait un constat plus nuancé de la nouvelle mesure. "L'intention est vraiment positive, admet Luc Degrar, porte parole de l'ASBL. Mais l'inconvénient, c'est que ça peut créer une confusion. Et qui dit confusion, dit parfois incompréhension et tension entre les différents usagers.

Pour éviter ces tensions, les cyclistes de la rue Navez ont trouvé une autre solution : plutôt que de rouler sur la piste, ils préfèrent les trottoirs.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK