Schaerbeek : trop de photos du bourgmestre dans le dernier journal communal

Le numéro 292 du "Schaerbeek Info", où le bourgmestre Bernard Clerfayt apparait trois fois en photo.
Le numéro 292 du "Schaerbeek Info", où le bourgmestre Bernard Clerfayt apparait trois fois en photo. - © Schaerbeek Info

Dans le dernier "Schaerbeek Info", Bernard Clerfayt (Défi) apparait trois fois en photo. A moins de trois mois du scrutin régional pour lequel le bourgmestre schaerbeekois sera tête de liste, le cdH local dénonce, depuis les bancs de l'opposition, une "utilisation illégale du journal communal par le bourgmestre pour sa campagne électorale".

Alerté par des citoyens surpris par cette présence soutenue à l'approche d'une échéance électorale, le conseiller communal Cédric Mahieu fouille les textes de loi et s'arrête sur l'ordonnance régionale du 12 juillet 2012, dont l'article 3 est clair : "il est interdit pour un bourgmestre, échevin ou président du CPAS, détaille le mandataire cdH, de faire figurer plus d'une photo de lui-même dans une édition du journal communal paraissant moins de 95 jours avant un scrutin."

Or, le Schaerbeek Info est paru le 25 février, soit 90 jours avant les élections.

On aurait pu s'attendre à ce qu'ils soient exemplaires sur ces sujets

Une illégalité, donc, dont Cédric Mahieu estime qu'elle n'a été possible qu'avec "la complicité bienveillante d'Écolo dont les représentants sont présents dans le comité de rédaction et ont pu relire l'édition incriminée."

La réflexion est assortie d'une petite pique à l'égard de ceux qui n'ont pas reconduit le cdH schaerbeekois dans la majorité communale en octobre dernier. "Depuis des années, Défi et Écolo se sont fait les champions autoproclamés de la bonne gouvernance et de l'éthique politique. On aurait pu s'attendre à ce que ces deux partis soient exemplaires sur ces sujets", estime Cédric Mahieu.

Un couac de quelques jours

Contacté, Bernard Clerfayt nous renvoie "vers les organes du Schaerbeek Info" : aucun commentaire de la part du secrétaire de rédaction, pas de réponse de la part du rédacteur en chef, qui est aussi le chef de cabinet du bourgmestre. Nous tentons notre chance auprès des échevins Écolo, partenaires de majorité : pas de commentaires non plus.

Alors, on insiste un peu auprès du maïeur schaerbeekois, qui finit par répondre. En substance, il affirme qu'il n'y a pas eu d'intention de contourner le règlement, seulement une erreur. "Il semble que le comité de rédaction ait appliqué avec quelques jours de retard la règle, explique Bernard Clerfayt. Comme les articles sont rédigés plusieurs jours à l'avance, il y a eu un couac de quelques jours en raison d'un changement de règle. Auparavant, c'était 90 jours; maintenant, c'est 95 jours" avant le scrutin que débute la limitation du nombre de photos d'élus et de candidats.

Le bourgmestre rappelle en outre que sa commune s'est dotée en juin 2018 d'un règlement qui va plus loin que celui imposé par la Région. Selon ce texte, en période électorale, le Schaerbeek Info ne doit contenir "ni nom, ni photo de personnes impliquées dans la campagne, ni référence à un parti politique ou une liste". Et le cabinet de Bernard Clerfayt de préciser que "si ce texte fait référence aux élections communales passées, l'esprit est toujours d'application pour les prochaines élections du 26 mai 2019.

Le Schaerbeek Info doit être totalement apolitique

La réponse du premier des Schaerbeekois ne suffit pas au cdH local : "nous demandons la tenue d'un Conseil d'administration extraordinaire de l'asbl Schaerbeek Info afin de tirer les choses au clair." A en croire Cédric Mahieu, le CA ne s'est plus réuni depuis mai 2018.

"Nous souhaitons une réflexion pour, qu'à l'avenir, le Schaerbeek Info soit un journal totalement apolitique ayant uniquement pour objectif de donner une information objective aux Schaerbeekois sans faire la publicité des édiles locaux", conclut le conseiller communal d'opposition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK