Schaerbeek: mystère autour du nouvel occupant de la synagogue du Pavillon

L'ancienne synagogue séfarade du Pavillon à Schaerbeek est en travaux.
2 images
L'ancienne synagogue séfarade du Pavillon à Schaerbeek est en travaux. - © K. F.

Des travaux d'aménagement ont débuté depuis peu dans le bâtiment abritant l'ancienne synagogue séfarade Simon et Lina Haïm, rue du Pavillon à Schaerbeek. Cela fait plusieurs mois que l'édifice religieux, certes récent - son inauguration remonte à 1970 - a trouvé acquéreur. Mais le mystère reste total quant à l'identité de ce dernier et la nouvelle affectation qu'il entend donner au lieu.

Un centre turcophone

Pourtant, la commune de Schaerbeek souhaiterait en savoir davantage. Tout d'abord, parce que le chantier a démarré sans que les services de l'Urbanisme ne soient au courant. Actuellement, un échafaudage barre la façade et une bâche masque les étoiles de David en béton bien connues dans ce quartier Pavillon/Stephenson. "Le nouveau propriétaire ne s'est jamais manifesté auprès de nos services", regrette Etienne Noël (Libéral), échevin des Cultes. "Ce sont des manières de faire pour le moins étonnantes et que nous regrettons. D'autant que la commune de Schaerbeek a toujours marqué son ouverture à l'accueil de nouveaux acteurs associatifs."

Car, selon nos informations, le propriétaire serait une association turcophone. Ses gestionnaires souhaiteraient faire de l'ancienne synagogue un centre d'accueil pour jeunes, dans le cadre de programmes de lutte contre la drogue et la violence. Un objectif louable qui n'a pourtant pas été porté à la connaissance des autorités locales.

Un contrôle de l'urbanisme

En marge, il y a la délicate questions des travaux et du changement d'affection. Celui-ci ne nécessiterait pas de demande de permis car il s'agit toujours d'un équipement collectif. Mais si le chantier venait à dénaturer certains éléments architecturaux, des autorisations devront être sollicitées..."En début de semaine, nous avons dépêché un contrôleur sur le chantier afin qu'il puisse constater quelle était l'ampleur des travaux actuellement en cours", signale à la RTBF Frédéric Nimal (DéFI), échevin de l'Urbanisme. "Celui-ci n'a constaté aucune infraction."

Un démontage des étoiles de David en façade?

Selon les représentants de l'entreprise de construction sur place, le chantier porterait uniquement sur des éléments non significatifs présents en façade. Pourtant, selon nos informations toujours, les étoiles de David en façade pourraient être démontées, afin qu'il n'y ait plus aucune référence au lieu de culte. Logique vu la future destination des lieux. Mais dans ce cas, un permis deviendrait indispensable. L'occasion pour le nouveau propriétaire de se dévoiler un peu plus ainsi que la nature de son projet.

Pour rappel, l'ancienne synagogue avait été mise en vente en 2015 pour un montant d'un million et demi d'euros. Vu l'exode important des membres de la communauté juive locale, le lieu de culte avait vu sa fréquentation chuter fortement au cours de ces 20 dernières années. Sa vente devenait nécessaire. Mais des dissensions sont apparues entre les gestionnaires. Si bien que la publicité autour de la vente de la synagogue avait été abandonnée.

A Schaerbeek, une autre synagogue est en vente: c'est celle de la rue Rogier.  

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK