Schaerbeek: la rue de Brabant refusée comme zone touristique

Enorme déception pour l'Association des commerçants de la rue de Brabant. Celle-ci vient d'apprendre, via un courrier adressé à la commune de Schaerbeek, que le dossier de candidature à la reconnaissance de l'artère comme zone touristique avait été refusé par le ministre fédéral des Classes moyennes Willy Borsus (MR).

La rue de Brabant, qui s'étire de la place Liedts au quartier de la place Rogier et qui présente des commerces issus de la diversité estime pourtant ne pas manquer d'arguments. Notamment en terme de flux piétons avec plus de 17 000 visiteurs par jour en moyenne (chiffres 2015) soit juste derrière les indétrônables rue Neuve, centre-ville et haut de la Ville. 

"Nous sommes scandalisés"

La reconnaissance aurait notamment permis aux commerçants de pouvoir ouvrir 7 jours sur 7. Une autorisation qui vient d'être accordée à l'avenue de la Toison d'Or et au Goulet Louise, comme annoncé cette semaine.

"C'est une mauvaise nouvelle et c'est un manque de considération de la part des autorités régionales qui n'ont pas pris la peine de rendre un avis alors que d'autres artères commerçants ont bénéficié de ce statut. Nous sommes scandalisés", indique Aziz Ahrika, président de l'Association des commerçants.

Dans le courrier reçu par la commune, daté du 23 mai et signé par Willy Borsus, ce dernier explique que ses services n'ont reçu aucun avis de la part de la Région bruxelloise quant à la demande de reconnaissance rentrée auprès de celle-ci. "Etant donné que la reconnaissance d'une commune ou d'une partie de commune comme centre touristique nécessite, en vertu de la sixième réforme de l'Etat, un avis conforme préalable de la Région dont relève cette commune, je ne puis légalement satisfaire à votre demande de reconnaissance", écrit le ministre.

Un soutien qui ne viendra pas

"Ni les services fédéraux ni régionaux n'ont pris contact avec nous pour nous dire ce qu'il en est, s'il fallait fournir un complément d'informations. C'est incompréhensible", s'étonne encore le président. "Suite aux tragiques événements du 22 mars et à la conjoncture qui est mauvaise, on attendait de la part des autorité un coup de pouce pour pouvoir traverser cette période difficile. Il n'en sera rien." D'autant que des projets ce connexion commerciale avec Saint-Josse et sa place Rogier bientôt réaménagée sont en discussion, livre Aziz Ahrika.

Pour Etienne Noël (Libéral), échevin du Commerce, la déception est partagée. Ce sont ses services qui ont rentré le dossier. Mais "la commune de Schaerbeek continuera à soutenir cette artère originale et dynamique qui apporte quelque chose à l'animation et au commerce bruxellois", indique le mandataire.

Interpellation à la Région

Le sujet remonte d'ailleurs au niveau du Parlement bruxellois. Le député régional MR, Abdallah Kanfaoui, élu local à Schaerbeek interpellera le ministre du Commerce Didier Gosuin (DéFI) sur l'absence de suivi du dossier "rue de Brabant".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK