Schaerbeek: la rénovation de la piscine du Neptunium coûtera 1,3 million de plus

La piscine du Neptunium, place Houffalize à Schaerbeek.
La piscine du Neptunium, place Houffalize à Schaerbeek. - © GOOGLE

Mauvaise nouvelle pour Schaerbeek: la rénovation de la piscine du Neptunium coûtera 1,3 million d'euros de plus ! Une facture à charge de la commune, comme le prévoit l’accord signé avec Beliris (accord de coopération Fédéral-Bruxelles), maître d’ouvrage. Initialement, le partage des coûts était le suivant: environ 6 millions financés par Beliris et un million plus ou moins par la commune.

La rénovation du Neptunium, place Houffalize, a débuté en 2017. Objectif: mettre l’infrastructure aux normes en terme d’hygiène (vestiaires, circuits pieds nus et pieds chaussés), de sécurité (caméras anti-noyades), de consommation énergétique (économies d’eau, installations électriques). Mais il y avait un préalable: le désamiantage. C’est le coût de ce chantier qui a gonflé en quelques mois, comme nous le confirme l’échevin des Sports Thomas Eraly (Ecolo). "Les services de Beliris ont découvert de l’amiante à de nouveaux endroits, notamment en hauteur. En fait, partout où il y a du crépis", explique l’échevin. "Par sécurité, il a été décidé de le retirer." Un désamiantage qui implique de confiner de nouveaux espaces mais aussi d’emballer l’immense échafaudage monté dans le bassin de natation. Ce n'est pas tout: l'état de certaines parties en béton et des carrelages apparaissent plus dégradés qu'envisagé initialement. 

Fin désormais prévue en septembre 2021

Résultat: des travaux complémentaires, une facture qui grimpe et un calendrier bousculé. Après une fin de chantier annoncée pour 2019, puis pour le printemps 2020, le Neptunium rénové ne devrait rouvrir qu’en septembre… 2021.

Deux mauvaises nouvelles pour Schaerbeek. En raison de la fermeture de sa piscine, il a fallu trouver une alternative, principalement pour assurer les cours de natation pour les écoliers de la cité des Anes. "Les piscines voisines qui ne sont pas en travaux sont saturées. Dans certaines écoles, le cours de natation a été remplacé par une autre discipline sportive", précise Thomas Eraly.

Le surcoût a été débattu mercredi soir lors du conseil communal. Schaerbeek envisage de demander une aide financière à la Région bruxelloise ou à Beliris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK