Sart-Tilman: feu vert pour le projet de lotissement du Pré Aily

Pour le projet du Pré Aily, incontestablement, l'horizon se dégage.
Pour le projet du Pré Aily, incontestablement, l'horizon se dégage. - © RTBF

Le Conseil d’État vient de rejeter la demande du comité de quartier de suspendre le permis d'urbanisme. Les magistrats ont examiné dans le détail et repoussé un à un les différents arguments invoqués, ce qui ne laisse guère de chance à la requête en annulation, toujours en cours.

Depuis des années, la société Solico tente de valoriser des parcelles de terrains qu'elle possède au Sart-Tilman. Par le passé, elle a même décroché une autorisation de bâtir huit immeubles, pour un total de 243 appartements. Devant les réactions des riverains, la ville a préféré annuler son permis et demander au promoteur d'introduire une nouvelle demande avec 40 logements de moins. Une demande qui a été acceptée en mai dernier.

La requête en suspension a été rejetée

Le comité de quartier a alors saisi le Conseil d’État d'une requête en suspension et d'une requête en annulation. C'est la première de ces deux requêtes qui vient d'être rejetée. Mais les magistrats ont examiné le dossier dans le détail. Tous les arguments ont été soupesés : problèmes de mobilité, sauvegarde des arbres, proximité du parc scientifique, densité d'habitat à l'hectare, études d'impact, largeurs de voiries, et même bassins d'orage et capacités d'égouttage. Rien n'apparaît sérieux.

Dès lors, sans préjuger, la requête en annulation, toujours pendante, risque fort de subir le même sort. Pour le projet du Pré Aily, incontestablement, l'horizon se dégage.


M. Gretry
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK