Samusocial: la N-VA veut-elle le retour des jetons de présence?

La N-VA, qui siège au sein de la commission d'enquête Samusocial, veut-elle le retour des jetons de présence pour les administrateurs? C'est ce que laisse entendre un amendement déposé par le parti nationaliste flamand. Ce mercredi après-midi, la commission se réunit afin de valider son rapport définitif, après avoir présenté un rapport provisoire la semaine dernière. Au menu de la réunion, le passage en revue des amendements déposés par les différents partis. Et l'un d'eux fait déjà débat: celui de la N-VA sur la rémunération des administrateurs du Samusocial. 

Maximum 250 euros par réunion

"La rémunération des membres du conseil d’administration, des membres du comité d’audit et des comités doit être adaptée à la taille de l’entité et ne peut pas dépasser 2 500 euros par an", écrit Liesbeth DHaene, députée N-VA, membre de la commission, dans l'amendement. "La rémunération du président du conseil d’administration ne peut pas dépasser 5 000 euros par an. Au-delà de ce nombre, il est réduit de moitié." Autre proposition: "Le montant du jeton de présence par réunion du conseil d’administration à laquelle l’administrateur a participé doit être adapté à la taille de l’entité et ne peut pas dépasser 250 euros. Le montant de ce jeton de présence par réunion vaut pour quinze réunions au maximum par an."

Une règle globale

En fixant des règles en matière de rémunérations, la N-VA laisserait-elle entendre que des jetons de présence peuvent à nouveau être octroyés, alors que le scandale portait sur des rémunérations indues? Actuellement, les membres du nouveau conseil d'administration du Samusocial ne sont pas rémunérés. "Ce que nous disons", précise Liesbeth Dhaene à la RTBF, "c'est qu'il faut une règle globale pour toutes les associations qui ont des missions d'intérêt public, comme le Samusocial. Cette règle doit prévoir une limitation du montant des jetons de présence. Décréter simplement qu'il faut interdire les jetons de présence, c'est populiste! La N-VA dit: s'il y a des rémunérations, il faut qu'il y ait un cadre. Ce cadre se base d'ailleurs sur celui qui existe actuellement en Flandre. Mais si le Samusocial n'introduit aucune rémunération des membres de son CA, nous ne nous y opposons pas, bien évidemment."

"Déplacé" pour le PS, "absurde" pour Ecolo

Pour le PS, cet amendement est jugé "déplacé". "Imaginez un instant qu'un socialiste propose un texte pareil? Je n'ose imaginer les réactions scandalisées", réagit Ridouane Chahid, député PS et membre de la commission. "Que la N-VA vienne avec ce genre de demande, c'est tout simplement déplacé."

Pour Alain Maron, membre Ecolo de la commission, "il n'est pas question de réintroduire des jetons de présence au Samusocial. C'est absurde et impraticable. Je rappelle que dans les associations qui ont une mission sociale, les membres qui y siègent le font à titre gratuit."

Ecolo et PS annoncent qu'ils refuseront les amendements de la N-VA.

 

Samusocial: les recommandations de la Commission d'enquête JT du 21/02

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK