Salon de l'auto de Bruxelles: l'Ecar, une 1ère mondiale 100% électrique et 100% belge

Xavier Van der Stappen (à droite), nous fait découvrir l'Ecar, une 1ère mondiale 100% électrique et 100% belge, avant tout le monde.
3 images
Xavier Van der Stappen (à droite), nous fait découvrir l'Ecar, une 1ère mondiale 100% électrique et 100% belge, avant tout le monde. - © C.Biourge - RTBF

Le Salon de l'auto de Bruxelles ouvre ses portes au public ce samedi le plateau du Heysel. Si la majorité des véhicules présentés restent des essences et des diesel, il y a du neuf du côté voitures propres. C'est le cas avec l'Ecar, présentée en première mondiale au salon. Une voiture 100% électrique et 100% belge. Son concepteur est d'ailleurs originaire de Bruxelles. Sa société, Ecar Belgium Green, a elle été créée l'année dernière et à son siège en région liégeoise.

Mais qu'est-ce que cette voiture a de plus que les autres ? Nous avons pu la découvrir avant tout le monde lors de la journée de presse ce vendredi.  

Cette Ecar a un aspect tout à fait particulier. Elle paraît longue et étroite, mais fait pourtant 1, 86 mètre de large, ce qui est bien plus que la plupart des petites citadines. Trois modèles différents sont exposés sur le stand. Les places sont limitées à 2 ou 3 personnes. Celle a 3 a un petit air de Twizy de chez Renault. Quant aux roues arrières du véhicule, elles ont aussi leur spécificité : elles sont rapprochées, comme celles du scooter à trois roues de chez Piaggo. Mais les ressemblances s'arrêtent-là. Xavier Van der Stappen, son concepteur, nous explique son originalité : "Notre véhicule est léger. Il est conçu avec des matériaux recyclés. Il y a un châssis tubulaire, donc très solide, protecteur. Les carrosseries sont en lin, bien de chez nous. Donc, c’est relativement léger et parce que c’est léger, il peut avoir une autonomie soit de 150 ou de 300 km réels".

Une voiture pour les "geek"

Rechargeable sur une prise normale, cette Ecar est aussi ultra connectée : "C’est un véhicule équipé de trois écrans. Il n’y a plus de bouton poussoir dans ce véhicule. Il y a un écran avec toutes les commandes et puis alors un système de navigation avec également téléphone, la musique, le GPS, la localisation de tous les points de charge disponibles".


 

On y trouve aussi le système anti-endormissement, et ce n'est pas tout...

"Quand on oublie un chien ou un enfant et que la température est trop importante à l’intérieur du véhicule, il y a un système qui fait en sorte que la fenêtre s’ouvre légèrement pour donner de l’air et envoie une photo du gamin ou du chien au propriétaire", poursuit Xavier Van der Stappen.

"Un véhicule qui coûte deux fois rien à faire fonctionner"

Reste le prix de cette Ecar : 20 000 euros, hors TVA. Sans compter la location des batteries : 80 euros par mois.

Un prix justifié selon Xavier Van der Stappen : "Le coût de l'électricité est assez restreint. Les assurances sont très intéressantes. On a un produit RC omnium qui défie toute concurrence. Au total, c'est un véhicule qui coûte deux fois rien à faire fonctionner. Aujourd'hui, on peut acheter un véhicule à 12 000, voire 13 000 euros en thermique, mais vous achetez le carburant tous les jours et vous polluez ! Et la taxe de circulation est lourde".  Et d'ajouter : "La plupart des gens achètent un véhicule, mais ne tiennent pas compte de tous les frais qui font doubler souvent le prix d'un véhicule de 13 000 euros pour une petite citadine sur 5 ans"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK