Saint-Valentin à Charleroi : les plannings familiaux informent le public

Le centre de planning familial "Le terril" à Jumet
Le centre de planning familial "Le terril" à Jumet - © Google Street View

Ce 14 février, jour de la Saint-Valentin, est celui choisi par les centres de planning familial carolos pour mener des campagnes de sensibilisation dans divers endroits publics. L’idée est de mieux faire connaitre ces lieux d’accueil qui peuvent apporter une aide dans différents domaines de la vie sexuelle et affective.

Ce vendredi, donc, une action est prévue au complexe commercial Cora de Châtelineau jusqu’à 17h. Ces derniers jours, des opérations semblables ont déjà été menées au marché de la ville basse, à l’entrée du CHU ou encore à la gare de Charleroi.

Il y est question de sensibiliser la population, et particulièrement les jeunes, à l'amour mais aussi à ses conséquences. Des préservatifs et des folders, un permis de séduire et une sucette, sont ainsi distribués.

Pour Céline Ghilain, coordinatrice du centre de planning " Le terril " à Jumet, un centre comme celui-là est important car il peut notamment faire de la prévention mais aussi accompagner les interruptions volontaires de grossesse qui sont de plus en plus nombreuses. Selon cette responsable, " Tout le monde ne connaît pas les services qu’il peut trouver dans un planning familial parce qu’on ne fait pas que des interruptions de grossesse. On fait aussi des consultations médicales tiers-payant, des consultations sociales, des animations gratuites dans les écoles ainsi que dans les milieux hors scolaires également. Les plannings sont là pour aider toute personne quel que soit son âge, sa nationalité et son problème. "

Grégory Fobe, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK