Saint-Nicolas visitera avec un peu de retard la prison de Saint-Gilles

La visite de Saint-Nicolas à la prison de Saint-Gilles permettra aux enfants de partager un moment privilégié avec leur papa incarcéré
La visite de Saint-Nicolas à la prison de Saint-Gilles permettra aux enfants de partager un moment privilégié avec leur papa incarcéré - © Belga -illustration

Chaque année, l'ASBL Relais Enfants-Parents organise une visite de Saint Nicolas en prison pour les enfants et leur papa incarcéré. Or, cette année, la direction a estimé que la demande de visite de Saint-Nicolas était arrivée trop tard et Saint-Nicolas s'est vu interdire l'accès à la prison. La visite prévue samedi a donc été annulée à la grande déception des enfants. Mais heureusement, la direction est revenue sur sa décision et le grand Saint pourra malgré tout venir en prison dans deux semaines.

L'ASBL Relais Enfants-parents organise cette année une rencontre avec Saint-Nicolas pour une cinquantaine d'enfants. Vu le nombre important de demandes, deux visites étaient prévues dont la première devait avoir lieu samedi passé. Hélas, elle a dû être annulée.

Sophie Buyse est la directrice de l'ASBL. Elle explique : "On s’est retrouvé face à une annulation de la visite de Saint-Nicolas parce que notre demande d’autorisation était arrivée une semaine avant et non pas trois semaines comme le veut la procédure. Il fallait donc prévenir toutes les familles ainsi que les volontaires qui amènent les enfants à la prison qu’il n’y aura pas de Saint-Nicolas, en se disant que les enfants vont peut-être penser qu’ils n’ont pas été sages. Et puis, ils ne pourront pas aller voir leur papa et recevoir un jouet."

Cette position très carrée de la direction a fortement énervé Sophie Buyse qui n'a pas hésité à le faire savoir publiquement, via la presse et les réseaux sociaux. Et ça a porté ses fruits car finalement la direction est revenue sur sa décision et les enfants pourront quand même rencontrer Saint-Nicolas dans deux semaines.

L'autre visite prévue samedi prochain se déroulera quant à elle normalement. Et pour la directrice de l'ASBL, tout le monde y gagne.

"Quand les relations familiales se déroulent bien en prison, il y a 40% de violence en moins. La direction de la prison risquait elle-même de s’attirer des ennuis avec les détenus et avec les familles."

Cette deuxième visite sera donc plus proche de la Noël que de la Saint-Nicolas, mais l'important c'est que ces enfants puissent partager ce moment privilégié avec leur papa.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK