Saint-Louis se rapproche de l'UCL : "Etre une université incomplète est un handicap"

Pierre Jadoul, recteur de l'Université Saint-Louis.
Pierre Jadoul, recteur de l'Université Saint-Louis. - © RTBF

Les étudiants de l'Université Saint-Louis deviendront bientôt des étudiants de l'UCL. Hier, le Conseil d'administration de l'Université Catholique de Louvain a approuvé une série de nouvelles collaborations entre les deux universités, tout comme l'avait fait l'assemblée générale de Saint-Louis trois jours plus tôt.

Les deux universités ont la volonté profonde d'unir leur destinées depuis 2015. Mais les tourtereaux n'ont pas reçu l'autorisation du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour se marier. "La fusion doit être sécurisée par un décret que nous attendons, indique Pierre Jadoul, recteur de l'Université Saint-Louis, invité ce vendredi matin de Vivacité Bruxelles. En attendant ce décret, et comme nos communautés sont au travail dans la perspective de cette fusion, nous voulions faire un pas de plus dans cette direction."

Les rapprochements entre les deux institutions catholiques sont pour l'heure essentiellement symboliques, il est notamment question d'un logo commun. A terme, la fusion a pour but "d'avoir une surface plus large pour Saint-Louis, indique son recteur. Nous sommes une université incomplète, c'est-à-dire que nous n'avons pas toutes les disciplines, ni tous les niveaux. C'est un handicap en interne, et à l'international."

Le recteur Pierre Jadoul au micro de Barbara Boulet sur Bruxelles Matin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK