Saint-Louis attaque le financement de deux bacheliers organisés à Charleroi

Pierre Jadoul, recteur de l'université Saint-Louis
Pierre Jadoul, recteur de l'université Saint-Louis - © RTBF

L'université Saint-Louis de Bruxelles (USL-B) a introduit deux recours visant à annuler la décision du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de financer la coorganisation par l'ULB et l'UMons de deux bacheliers à Charleroi, a-t-elle fait savoir jeudi.

Saint-Louis conteste le financement préférentiel -qualifié "d'exorbitant"- à hauteur de 2,4 millions d'euros au total accordés pour trois ans pour l'organisation de deux bacheliers, l'un en sciences humaines et sociales, l'autre en sciences biologiques.

Selon Pierre Jadoul, recteur de Saint-Louis, le financement forfaitaire à hauteur de 400.000 euros par an et par filière, et ce pendant trois ans, conduira les coorganisateurs de ces deux bacheliers à bénéficier de subsides par tête d'étudiant bien plus élevé que ce que reçoivent les autres universités pour ces mêmes filières.

"Je ne suis pas contre l'organisation de ces bacheliers à Charleroi, mais leur financement est tout à fait déraisonnable", selon M. Jadoul.

Après avoir pris conseil auprès de juristes, Saint-Louis estime que le décret organisant ce financement viole le principe d'égalité et de légalité.

En conséquence, l'université bruxelloise vient d'introduire devant la Cour Constitutionnelle un recours en annulation contre le décret, ainsi qu'un recours en annulation devant le Conseil d'État contre l'arrêté d'application qui met en œuvre ce financement contesté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK