Saint-Léger: cinq jeunes devant les Assises pour avoir bouté le feu à une ferme et tué un octogénaire solitaire

Le procès devant les Assises du Hainaut devrait durer une dizaine de jours.
Le procès devant les Assises du Hainaut devrait durer une dizaine de jours. - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Les faits se sont déroulés en mars 2014 dans une ferme près d'Estaimpuis, à laquelle cinq jeunes ont bouté le feu. Ils pensaient faire un bon coup… Un bon coup qui va rapporter 13.000 euros, au lieu des 100.000 espérés.

Daniel Maroy gardait tout son argent chez lui. On ne lui connaissait ni proches, ni amis. L'octogénaire vivait en solitaire. Les voisins avaient d'ailleurs l'habitude de le croiser sur son tracteur, sans plus.

Dans la nuit du 28 au 29 mars 2014, les pompiers retrouvent son corps calciné dans les décombres de sa ferme incendiée.

L'autopsie s'annonce délicate mais elle ne laisse aucun doute : Daniel Maroy était mort au moment de l'incendie. Son corps a été aspergé d'essence et de pétrole. Il a sans doute succombé à une crise cardiaque. Ses agresseurs ont bouté le feu pour effacer le vol, commis une semaine plus tôt.

Daniel Maroy a reçu des coups de fourche à la tête avant de se faire dépouiller. C'est une semaine plus tard qu'un jeune homme se vante de ce qu'ont fait ses copains. Il travaille dans un magasin de Dottignies, là où Daniel Maroy a ses habitudes. Et le jeune homme sait qu'il a de l'argent. Le mobile ne fait pas de doute, reste à déterminer, qui a fait quoi.

Le procès devant les Assises du Hainaut devrait durer une dizaine de jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK