Saint-Josse veut agir pour la qualité de l'air près de ses écoles

La phase-test prendra place rue de la Limite, à Saint-Josse, entre 8h00 et 9h00 du matin.
La phase-test prendra place rue de la Limite, à Saint-Josse, entre 8h00 et 9h00 du matin. - © Google Maps

La commune a décidé de tirer les leçons de l'étude réalisée il y a six mois par l'organisation Greenpeace sur la qualité de l'air à proximité des écoles. Une étude qui attirait l'attention sur la pollution atmosphérique près des écoles situées en ville.

Concrètement, Saint-Josse va interdire la circulation automobile une heure par jour dans une rue, dans le cadre d'un projet-pilote. Entre 8h00 et 9h00 du matin, sur une partie de la rue de la Limite, où se trouve l'école néerlandophone Sint-Joost-aan-zee.

Pourquoi celle-là ?

Tout simplement parce que les parents de cette école ont manifesté leur préoccupation suite à l'étude. Cela se fera à la rentrée, pendant deux mois, sous la forme d'un test (peut-être même déjà trois semaines durant le mois de juin).

Que penser de cette phase-test ?

Pour Geenpeace, c'est un bon premier pas. "C’est une bonne première mesure, nous répond Juliette Boulet, porte-parole de l'organisation. L’étude avait mis en évidence que cela ne nettoie pas complètement la pollution atmosphérique puisque c’est l’ensemble de la capitale qui en souffre. Cela va certes diminuer le nombre de particules et de dioxyde d’azote dans ces rues-là mais il faudrait que ces mesures soient appliquées à toute la capitale ; la pollution n’ayant pas de frontières (communales). Mais bon, c’est vrai que cela va participer à assainir la qualité de l’air dans les rues où se trouvent des écoles."

Selon les résultats, le bourgmestre Emir Kir (PS) explique qu'il pourrait ensuite étendre la mesure à d'autres établissements scolaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK