Saint-Josse: une famille expulsée de son logement social

Une famille de trois personnes expulsée de son logement social à Saint-Josse
Une famille de trois personnes expulsée de son logement social à Saint-Josse - © RTBF-Delphine Hotua

A Saint-Josse, 7,7 millions d'euros ont été investis dans la démolition de logements sociaux en vue de reconstruction d'appartements toujours sociaux mais passifs. Les occupants de 32 logements sur les 33 que compte le bâtiment ont pu être relogés mais une famille a été expulsée ce matin.

C'est HBM (Habitation bon marché), en charge du projet de démolition/reconstruction, qui était dans l'obligation de reloger les 33 familles occupant ces logements sociaux situés rue Musin à Saint-Josse.

Mais si 32 familles ont bien retrouvé un logement et en sont satisfaits, une dernière famille de trois personnes a quant à elle refusé les solutions de relogement proposées par HBM en invoquant plusieurs raisons : conflit avec le nouveau voisinage, exiguïté des lieux...

HBM tient à préciser de son côté que le logement que la famille a refusé pour cause d'exiguïté était un deux chambres de 63m², soit 21 m² de plus que leur ancien logement.

Thierry Balsat (observatoire national de l’habitat et de l’urbanisme) veut lui dénoncer un manque d'assistance sociale : "Il est prévu dans la directive AB 230, qui est une directive régionale, un accompagnement social circonstancié. Mais ici, je me désole de ne voir aucun accompagnement. Ces gens sont jetés comme des va-nu-pieds alors qu’ils n’ont aucun arriéré de loyer, ce ne sont pas des mauvais locataires".

Mais là encore, du côté d'HBM, on dément l'information, l'assistance aurait bien été proposée mais refusée par cette famille.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir