Saint-Josse: sur les 211 expulsés du Gesù, 92 ont été relogés

Sur les marches de l'église du Gesù, quelques personnes discutent et font la manche. Il y a notamment Aitor : il a vécu un an et demi au Gesù et, depuis l'expulsion il vit sur les marches de l'Eglise. Il survit grâce à la solidarité des gens, il n'a pas trouvé de nouvel endroit pour s'installer. Et c'est le cas de beaucoup d'anciens du Gesù.

L'Union des locataires marollienne suit le parcours des anciens du Gesù. Jocelyne Vouloir, qui y est administratrice, a dressé un bilan de la situation quelques jours avant Noël : "A ce moment, 92 personnes sur les 211 qui ont été recensées comme occupants du Gesù, étaient dites ‘relogées’. Les autres ayant des solutions ‘bricolées’ : c’est-à-dire soit chez des amis, soit accueillis par des organismes à caractère religieux ou hébergés au Samusocial dans des conditions de précarité".

Pour plus de la moitié des anciens du Gesù, aucune solution durable n'a été trouvée. Des bénévoles et des associations continuent de chercher des solutions avec eux. Idéalement, ils aimeraient retrouver un nouvel endroit à occuper, mais dans de meilleures conditions qu'au Gesù.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK