Saint-Josse: l'opposition dénonce des irrégularités au sein du CPAS

Le CPAS de Saint-Josse.
Le CPAS de Saint-Josse. - © Google Maps

Pour cela, elle s'appuie sur un audit effectué en 2017 par l'administration régionale. Les règles en matière de comptabilité et de marchés publics n'ont pas été respectées. L'opposition soupçonne même des détournements de matériels, ce que conteste formellement le président du CPAS. 

Les élus de l'opposition à Saint-Josse ont reçu dans leur boîte aux lettres un audit de neuf pages daté de juillet 2017. Le document relève des manquements généralisés en matière de respect des règles sur les marchés publics et des règles d'engagement des dépenses. L'audit pointe aussi l'absence d'inventaire et de gestion des stocks.

L'opposition, elle, va plus loin. Elle parle de détournement de matériel. "Nous avons récolté des témoignages, nous avons vu des documents…, déclare Geoffroy Clerckx, conseiller MR. Je ne citerai pas de noms car certains fonctionnaires sont encore en place mais c’est à présent à la justice de les interroger. Les langues vont se délier, du moins on l’espère."

Le président du CPAS, Luc Frémal, reconnaît les manquements. C'est d'ailleurs le conseil du CPAS qui a demandé l'audit à la tutelle. Ses conclusions ont conduit au licenciement de deux chefs de service.

En revanche, Luc Frémal est formel : "Non, il n’y a pas eu de détournement ! Il y a eu par contre du matériel qui n’a pas été correctement rangé, stocké. Mais aujourd’hui, après avoir complètement revu la gestion du stock, nous nous sommes rendus compte qu’il ne nous manquait rien."

Pour le président, il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau. En trois ans, seuls 8400 euros ont été dépensés sans bons de commande, sur un budget annuel de fonctionnement de plus de trois millions d'euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK