Saint-Ghislain: exercice catastrophe au Lycée Plisnier, la police devait faire face à deux tireurs fous

Il était 9H17 ce mercredi matin, deux individus armés entrent dans l’enceinte du lycée Charles Plisnier… Il s’agissait d’un exercice d’intervention policière impressionnant, à Saint-Ghislain, avec une situation de type "Amok". A savoir un scénario qui implique un ou plusieurs tireurs fous. 

Parce qu’il s’agissait bien ce matin de l’exécution d’un scénario: la police boraine, en collaboration avec le lycée Charles Plisnier, testait la capacité de ses troupes à réagir et s’organiser en face d’un tireur et en l’occurrence ici de deux tireurs fous.

Pour ce faire, la zone de police boraine avait imaginé l’intrusion de deux tireurs dans l’enceinte de l’école, l’objectif étant bien sûr de les en déloger sans dommage pour tous les étudiants et professeurs présents.

Le chef de corps de la zone de police boraine, Jean-Marc Delrot, dresse un bilan apparemment positif pour cette opération qui a impliqué une soixantaine de policiers et 400 élèves.

2 images
Les réactions de chacun des intervenants seront analysées dans le débrief © Laurent Dupuis
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK