Rudi Vervoort: "Pour la N-VA, un stade national cela n'a aucun sens"

Rudy Vervoort : " pour la NV-A, un stade national cela n’a aucun sens "
Rudy Vervoort : " pour la NV-A, un stade national cela n’a aucun sens " - © © Belga - Eric Lalmand

Le stade Roi Baudoin sera-t-il un jour rénové ? Et deviendra-t-il le stade national après l'échec du projet sur le parking C ? Après la sortie du Vice-premier ministre MR Didier Reynders qui a plaidé pour un tel scénario, la question était cette fois débattue au parlement de la Région bruxelloise.

La Région bruxelloise disponible mais pas pro-active

Le gouvernement bruxellois se dit ouvert à toute proposition mais rappelle qu'il n'a aucune compétence en matière sportive. Or dans le cadre d'une rénovation du stade Roi Baudouin, il faudra investir de l'argent public. Aux alentours de 300 millions d'euros. Pour le ministre-président, Rudi Vervoort, c'est donc au fédéral de prendre la main. "Comme il l’a fait en termes d’annonce durant le dernier mondial. C’est lui qui doit réunir autour de la table l’ensemble des parties intéressées. C’est à la fois le Fédéral, la Région, la Ville de Bruxelles puisqu’on est sur son territoire. Mais aussi les deux communautés, compétentes en matière de sport. On revient à la case départ mais on reste disponible et positif. "

Pour la N-VA c'est mettre la charrue avant les bœufs. Il faut d'abord étudier la faisabilité d'une telle rénovation et savoir si le stade va ou non accueillir un club résident. " Avant d’avoir ces réponses, ça n’a pas beaucoup de sens de commencer à négocier avec les différents niveaux de pouvoir si on ne sait pas ce qu’on doit financer " estime Johan Van den Driessche, député bruxellois N-VA.

La Région doit être le catalyseur de la réflexion

Ecolo attend, de son côté, que la Région joue le rôle de moteur dans ce dossier. " Elle est compétente en matière d’image de Bruxelles par exemple. On sait qu’elle joue un rôle certain dans l’aménagement du territoire précise le député Arnaud Pinxteren. "Donc il y a toute une série de matières annexes qui permettraient à la Région de jouer un rôle. Je pense qu’elle devrait relancer ce dossier, être ce catalyseur de la réflexion autour de la rénovation du stade Roi Baudouin ".

Mais vu le timing, à 7 mois des élections fédérales et régionales, le dossier ne semble pas près d'atterrir. D’autant que, selon Rudi Vervoort, le gouvernement fédéral n’a jamais pris contact avec la Région après la sortie de Didier Reynders en juin dernier.

Agenda caché ?

Mais si d’aventure, ce stade était rénové, pourrait-il devenir le stade national ? "Ce qui est important, c’est que les Diables rouges puissent jouer dans des stades modernes" avance Johan Van den Driessche.  "Mais cela ne doit pas être nécessairement dans un stade national. Ça peut aussi se passer dans les stades des clubs professionnels".

Pour le ministre-président Rudi Vervoort, cette attitude ne trompe pas. Il estime d’ailleurs que la N-VA a un agenda caché en ce qui concerne ce dossier. "Je suis convaincu qu’ils travaillent à un projet de stade permettant d’accueillir l’équipe nationale qui ne sera pas situé sur le territoire de la capitale mais bien en Flandre. Parce que pour eux, un stade national, cela n’a aucun sens puisqu’ils visent la fin du pays. Donc voilà, ce rapport de force aujourd’hui n’est pas en faveur des francophones. Espérons qu’après les échéances de mai 2019, ils le soient un peu plus".

Archive : JT 30/01/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK