Rixensart : une formation artistique pour enfants dyslexiques

Des cours de théâtres permettent aux enfants de retrouver de la confiance en s'amusant
2 images
Des cours de théâtres permettent aux enfants de retrouver de la confiance en s'amusant - © Serge Otthiers

On estime que 10 % des enfants et des adolescents en âge scolaire souffrent de troubles d'apprentissage ou de l'attention : dyslexie, dysphasie, hyperactivité,... Pas toujours facile pour les parents de trouver des activités extrascolaires. Car, même avec un bon suivi thérapeutique, ces enfants ont souvent du mal à s'intégrer dans un groupe et ils peuvent avoir tendance à se dévaloriser. Dans le Brabant Wallon, l'ASBL "Creadys" organise, depuis un an, des ateliers créatifs qui leur sont spécialement destinés.

Valoriser leur points forts

Théâtre, poésie ou encore dessins. Ces ateliers ont lieu une fois par semaine à l'athénée de Rixensart. L'objectif, c'est de mettre l'accent sur les points forts des enfants. "Ça va les aider à réaliser qu'il sont doués pour quelques chose", explique Patricia Davies, la coordinatrice du projet. "Ils vont peut-être découvrir des qualités qu'ils ne soupçonnaient pas et qu'ils pourront mettre en œuvre dans leur parcours scolaire. On remarque souvent qu'ils se dévalorisent, qu'ils n'ont pas confiance en eux. Nous, on veut qu'ils retrouvent de la confiance et qu'ils soient heureux".

L'ASBL accueille une dizaine d'enfants depuis un an. Parmi eux, le fils de Sonia Leclercq. "Mon fils de dix ans souffre d'un retard mental léger, de dysphasie, de dyspraxie et de troubles du comportement. Il a commencé le dessin, ici, et alors qu'il avait du mal à tenir un crayon il y a deux ans, désormais il nous fait des dessins avec des couleurs. Avec le cours de Théâtre, il a vraiment pu apprendre à s'exprimer. Avant il n'arrivait que difficilement à faire des phrases complètes, maintenant, il n'a plus peur de s'exprimer".

Un projet pilote provincial

Une autre commune du Brabant Wallon, Chaumont-Gistoux, vient de lancer en décembre, des ateliers en collaboration avec CREADYS, une vingtaine de places sont ouvertes le mercredi après midi. La province du Brabant Wallon a aussi décidé de soutenir le projet, via deux de ses écoles secondaires de Nivelles (l'IPET et l'IPAM). Ici aussi une vingtaine de places seront ouvertes en janvier. Le but c'est de permettre aux animateurs de communiquer aux enseignants, les points forts que les enfants développent pendant les ateliers, pour pouvoir les utiliser à l'école. La province a débloqué 11 mille euros, pour rendre ces ateliers accessibles à toutes les familles pour 30 euros par an.

www.creadys.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK