Rixensart: Great Circle fournit la météo des skippers de la Route du Rhum

Michael Delatte, en stand by, pour apporter une éventuelle assistance informatique aux clients
Michael Delatte, en stand by, pour apporter une éventuelle assistance informatique aux clients - © S. Vandreck

Le logiciel mis au point par la société s'appelle "Squid". Il fournit aux skippers les données météo nécessaires à leur progression dans une course: la direction et la vitesse du vent, la pression atmosphérique, mais aussi la hauteur et la force des vagues. Il ne s'agit pas d'un bulletin météo classique, mais de données brutes, en provenance de plusieurs instituts météo officiels dans le monde et regroupées sur une seule interface. "Ce logiciel est le même pour tout le monde, que ce soit François Gabart, qui est en tête dans les catégories ultimes, ou un simple amateur qui va faire la traversée en quatre fois plus de temps que lui. Ils ont les mêmes outils", insiste Michael Delatte, développeur. Une centaine des 123 concurrents qui ont pris le départ de la route du Rhum ce quatre novembre en sont équipés.

Le patron dans la course

L'équipe de Great Circle s'est d'ailleurs rendue à Saint-Malo les jours précédents pour vérifier que le logiciel fonctionnait bien sur les bateaux de ses clients. A présent, les bureaux sont relativement calmes: "Nous sommes là en support pour leur apporter une assistance éventuelle, qui est de l'assistance informatique. L'assistance météo est interdite", rappelle Michael Delatte. Pas de traitement de faveur donc pour le fondateur de la société, Gérald Bibot, engagé lui aussi, pour la première fois, dans cette Route du Rhum. Son équipe se contente de scruter sa progression sur le site officiel de la course. Son outil météo lui a néanmoins déjà rendu service: "On a pour le moment des conditions extrêmement difficiles pour tout l'Atlantique nord-ouest, mais qui sont données grâce à Squid dans la totalité des modèles qui sont interrogés", témoigne-t-il, contacté GSM. Le skipper brabançon a pour l'instant choisi de se mettre à l'abri dans le port de la Trinité-sur-Mer, en attendant que les conditions redeviennent favorables.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK