Rixensart : des jeunes participent à un chantier international au centre Fedasil

Rixensart: des jeunes participent à un chantier international au centre Fedasil
2 images
Rixensart: des jeunes participent à un chantier international au centre Fedasil - © Rtbf

Cet été, plusieurs chantiers internationaux de volontariat ont lieu en Belgique. Tout récemment, 4 chantiers occupaient encore des dizaines de jeunes venus du monde entier. C’était notamment le cas à Rixensart, où une dizaine de volontaires ont travaillé au Centre Fedasil, qui héberge des demandeurs d’asile.
Les "compagnons bâtisseurs" ont prêté main forte au personnel et organisé des activités pour les résidents.

Comprendre les réfugiés

Parmi les participants : Elisabetta, 25 ans. Cette volontaire italienne voulait aider les résidents, connaître le parcours et le quotidien des réfugiés, partager une expérience. "Vous rencontrez des gens du monde entier. Vous découvrez leur vie, leur parcours, parfois difficile. Connaître la vie des réfugiés, partager des moments avec eux, c’est très enrichissant sur le plan humain et pour le développement personnel.

Zeynep est turque. A 22 ans, cette étudiante en relations internationales s’est particulièrement intéressée au sort des réfugiés depuis quelques années. "J’ai fait un stage en Turquie sur la question des réfugiés. Puis, j’ai voulu voir de mes propres yeux ce qu’il se passait en Europe, comment ils vivaient leur périple".

Un accueil chaleureux

La présence des volontaires au centre Fedasil est appréciée par les résidents, dont ce jeune syrien. "Cela nous fait plaisir de voir ses jeunes donner de leur temps pour organiser des activités au centre. Ensemble, on s’amuse. On fait plein d’activités. Pour les enfants aussi, c’est important. Le temps paraît moins long. On ne pense plus trop à nos problèmes. On se sent un peu comme si on était en vacances avec ces jeunes volontaires.

Une aide logistique

Les volontaires remplissent également des tâches plus manuelles. Cela va du tri de dons de vêtements et de chaussures, à une aide logistique, en passant par des travaux d’entretien. "Les volontaires font aussi des petits travaux de rénovation ou d’embellissement du parc du domaine Fedasil", explique Marc Delvigne, animateur.
Pour Constance, animatrice, cette expérience sera aussi partagée après ses 3 semaines d’immersion au centre. "Etant donné que je suis professeur de morale, je pourrai en discuter avec mes élèves. Je pourrai leur expliquer comment les résidents vivent au centre Fedasil". Une immersion qui devrait permettre de susciter des vocations pour d’autres chantiers internationaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK