Rixensart a mis un local à disposition de la plate-forme d'accueil des réfugiés

La commune de Rixensart a mis à disposition depuis le début du mois de juillet la salle de gymnastique et des vestiaires de l'école de Rosières.
La commune de Rixensart a mis à disposition depuis le début du mois de juillet la salle de gymnastique et des vestiaires de l'école de Rosières. - © Google maps

Il s'agit de la salle de gymnastique et des vestiaires de l'école de Rosières.

Cela permet d'héberger entre 8 et 15 personnes jusqu'à la mi-août. Une manière de pallier le manque de logements en familles d'accueil pendant les vacances. Mais ; surtout, rappelle Mehdi Kassou, le porte-parole de la plate-forme citoyenne d’accueil des réfugiés, c'est un premier engagement concret des "communes hospitalières", comme Rixensart.

"Cela répond surtout à une demande citoyenne de voir les communes qui ont voté certaines motions (dont celle de "commune hospitalière") de passer des paroles aux actes. Concrètement, cela peut se traduire par la mise à disposition de moyens de transport qui ne seraient pas utilisés, des locaux, des chauffeurs, des lieux de stockage pour les hébergeurs dans lesquels ils pourraient faire les dépôts de dons, de nourriture ou de vêtements… Cela peut aussi être la mise en contact avec d’autres communes voisines pour faciliter le travail des bénévoles. D’autres communes que Rixensart ont également réagi. A l’heure actuelle, on compte 15 logements collectifs, répartis dans différentes communes."

Précisons qu'en Brabant wallon, sept communes ont adopté la motion "commune hospitalière". Il y en a 63 en tout en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK