Rififi au Carmel de Mehagne à Chaudfontaine

RTBF
RTBF - © RTBF

A Chaudfontaine la population est invitée à donner son avis sur le plan d'aménagement communal des abords du Carmel de Mehagne. Un plan théatre de négociations houleuses entre la commune et les religieuses qui occupent ce Carmel.

Le bruit de la cloche, c'est l'unique son perceptible au Carmel de Mehagne. La poignée de religieuses qui y vit encore avait accepté de nous donner une interview, avant de se raviser et d'estimer que les voix du seigneur resteraient, cette fois encore, impénétrables.

C'est que le dossier est sensible. Le Carmel est en effet niché dans un écrin de verdure. Un poumon vert que la commune de Chaudfontaine a voulu préserver en élaborant un plan communal d'aménagement. Un plan qui affectait ces terrains de l'église en zone de parc où aucune construction n'était donc plus envisageable.

Les soeurs carmélites se sont senties spoliées, tout comme la maison de repos voisine qui risquait d'être bloquée dans ses projets d'extension.

Le home et les religieuses ont remué ciel et terre. Avec l'aide d'un bureau d'avocat et via deux pétitions, qui ont tout de même recueillis 1300 signatures. Un terrain d'entente a finalement été trouvé avec les autorités communales.

Le plan d'aménagement a été assoupli et certaines zones sont de nouveau... à bâtir. Qu'en penseront les riverains ? Durant un mois, à l'occasion de l'enquête publique, ils ont l'occasion d'introduire remarques et réclamations en âme et conscience.

 

M. Hildesheim

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK